2 min de lecture États-Unis

Charlottesville : qui est James Fields, l'homme accusé d'avoir foncé dans la foule ?

PORTRAIT - Un rassemblement de l'extrême droite américaine a entraîné de violents affrontements, et la mort d'une femme de 32 ans.

Des policiers devant le véhicule à Charlottesville, le 13 août 2017
Des policiers devant le véhicule à Charlottesville, le 13 août 2017 Crédit : GETTY IMAGES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

La manifestation a viré au drame à Charlottesville (Virginie). Alors que des contre-manifestants s'étaient réunis pour dénoncer le rassemblement de la droite radicale et de la droite alternative américaines, une voiture a délibérément foncé dans la foule. Selon les images diffusées par plusieurs témoins de la scène, un véhicule a percuté plusieurs personnes avant d'entamer une marche arrière et de prendre la fuite.

Sur son chemin, le conducteur a alors fauché la vie d'une jeune femme de 32 ans et blessé 19 autres personnes. Au volant du véhicule ? Un Américain âgé de 20 ans, James Fiels, arrêté quelques instants plus tard par les autorités.

Il a été inculpé de meurtre, de violences volontaires ayant causé des blessures mais aussi de délit de fuite et devrait être présenté à un juge ce lundi 14 août.

Un jeune homme "pas très chaleureux"

Selon les informations du quotidien Washington Post, James Fields est né orphelin de père. Ce dernier, tué par un conducteur sous l'emprise de l'alcool, est décédé quelques semaines avant la naissance de son fils. Le suspect a donc été élevé par sa mère, Samantha Bloom, paraplégique, dans l'État du Kentucky avant qu'ils ne prennent la direction de l'Ohio quelques années plus tard.

À lire aussi
Bill Gates, le cofondateur de Microsoft Bill Gates
Bill Gates : l'adolescence d'un génie précoce

Le profil du suspect demeure à l'heure actuelle assez flou. Si un de ses oncles, interrogé par le Washington Post, le décrit comme "pas très chaleureux" et "renfermé", sa mère semblait ignoré les opinions politiques de son fils. "Je pensais que ça avait rapport avec Donald Trump. Trump n'est pas un suprémaciste blanc (...) J'essaie de rester en dehors", explique-t-elle dans les colonnes du Toledo Blade, rapporté par Franceinfo

En lien avec des suprémacistes ?

Pourtant, le jeune homme ne cachait pas ses idées sur les réseaux sociaux. Selon Buzzfeed, qui a pu consulter le profil de James Alex Fiels avant qu'il ne soit définitivement supprimé, le suspect postait régulièrement des images significatives permettant de faire un lien avec des suprémacistes blancs comme une croix gammée ou encore une photo d'Adolf Hitler bébé. 

De plus, Oren Segal, directeur de Anti-Defamation League, assure avoir identifié le suspect lors de la manifestation à Charlottesville. Celui-ci se trouvait, bouclier à la main, au sein des militants de Vanguardia America, un groupe suprémaciste blanc.

Dans un communiqué, Vanguard America a tenu à préciser que James Field ne faisait pas partie du groupe. "Le conducteur du véhicule qui a frappé des contre-manifestants n'était, en aucun cas, membre de Vanguard America. Tous nos membres ont été évacués au moment de l'incident". Le groupe précise de plus que les boucliers ne prouvent rien puisqu'ils ont été "distribués gratuitement à quiconque se trouvait dans la foule". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants