1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. "Charlie Hebdo" : les nouvelles caricatures de Mahomet déplaisent aux talibans
1 min de lecture

"Charlie Hebdo" : les nouvelles caricatures de Mahomet déplaisent aux talibans

Les talibans afghans ont condamné jeudi la publication par "Charlie Hebdo" de nouvelles caricatures représentant le Prophète, dans le numéro paru mercredi.

Le dessinateur Renald Luzier, dit Luz (au centre), brandit "Charlie Hebdo", avec à sa gauche Gérard Biard, le rédacteur en chef, le 13 janvier 2015.
Le dessinateur Renald Luzier, dit Luz (au centre), brandit "Charlie Hebdo", avec à sa gauche Gérard Biard, le rédacteur en chef, le 13 janvier 2015.
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les talibans afghans ont réagi, jeudi 15 janvier, à l'attentat contre Charlie Hebdo en saluant l'attaque, qui a fait 12 morts le 7 janvier, et en condamnant la publication de nouvelles caricatures de Mahomet dans le numéro des "survivants", paru la veille.

L'Émirat Islamique d'Afghanistan (le nom officiel des talibans afghans) a déploré la publication de nouvelles caricatures qui, selon lui, "provoquent les sensibilités de près d'un milliard et demi de musulmans", dans un communiqué mis en ligne jeudi.

"Une attaque a été menée la semaine dernière, faisant justice contre les auteurs de ces actes obscènes", ajoutent les Talibans, faisant référence aux frères Kouachi, les deux islamistes armés qui ont tué 12 personnes lors de l'attaque le 7 janvier contre "Charlie Hebdo" à Paris. Les deux hommes ont été tués par la suite dans une fusillade avec la police.

Les caricaturistes "ennemis de l'humanité"

Le dernier numéro de l'hebdomadaire satirique, paru mercredi et qui doit être tiré à 5 millions d'exemplaires, contient de nouvelles caricatures de Mahomet, dont une sur la couverture. "Nous condamnons cet acte répugnant et inhumain, et considérons ses auteurs et ceux qui l'ont perpétré comme les ennemis de l'humanité", poursuivent les talibans.

À lire aussi

"Nous appelons le monde, et en particulier les chefs de tous les États concernés, à empêcher de tels actes odieux." Les talibans n'avaient pas réagi officiellement depuis l'attentat la semaine dernière, qualifié d'attaque "terroriste" et "d'acte de haine" par le président afghan Ashraf Ghani.

Les caricatures du prophète avaient déjà fait des remous en Afghanistan par le passé. En septembre 2012, entre 200 et 300 personnes avaient marché à Kaboul pour dénoncer la publication par "Charlie Hebdo" de caricatures de Mahomet.

Vendredi, après l'attentat à Paris, plusieurs centaine de personnes s'étaient réunies dans la province d'Uruzgan (sud) pour glorifier les actes des assaillants.

Au Pakistan voisin, à Peshawar, près de la frontière afghane, une soixantaine de manifestants se sont rassemblés mardi pour féliciter les auteurs de l'attaque contre "Charlie Hebdo".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/