1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chantage contre le roi du Maroc : "Un coup monté", selon l'avocat d'un journaliste
1 min de lecture

Chantage contre le roi du Maroc : "Un coup monté", selon l'avocat d'un journaliste

DOCUMENT RTL - L'avocat d'Éric Laurent, le journaliste soupçonné d'avoir fait chanter le roi du Maroc, affirme que le monarque était volontairement entré dans des discussions financières avec son client.

Le journaliste Éric Laurent à la Une d'un quotidien marocain le 29 août après l'affaire de chantage supposé
Le journaliste Éric Laurent à la Une d'un quotidien marocain le 29 août après l'affaire de chantage supposé
Crédit : FADEL SENNA / AFP
Chantage contre le roi du Maroc : "Un coup monté", selon l'avocat d'un journaliste
00:58
Nicolas Burnens & James Abbott

Une longue bataille juridique commence pour les deux journalistes français, mis en examen samedi 29 août  pour chantage et extorsion de fonds. Ils auraient essayé de faire chanter le roi du Maroc, Mohamed VI. Éric Laurent et Catherine Graciet reconnaissent avoir cherché un accord financier, mais en toute légalité. Leurs avocats s'insurgent contre un coup monté, un traquenard. Maître William Bourdon, l'avocat d'Éric Laurent est particulièrement remonté.

"On est extrêmement loin de ce qui est indispensable pour caractériser, selon le termes du code pénal français, une logique de chantage et d'extorsion de fonds, c'est à dire des pressions, des menaces, de l'intimidation", regrette l'avocat. 

On est dans un coup monté (...) nous le démontrerons

William Bourdon, avocat d'Éric Laurent

"Affirmer qu'Éric Laurent aurait initié cette discussion est totalement inexact, poursuit l'avocat. Il y a eu au fil de la discussion, dans un climat très cordial, des échanges concernant un accord un accord financier donc on est très loin de ce que l'on entend."

L'avocat n'hésite pas à parler d'une "logique de grave désinformation". "On est dans un coup monté qui a bénéficié de l'apport d'un homme qui était une situation difficile, qui a accepté d'entrer dans ces discussions financières, affirme-t-il. C'est ce qui a permis cette mise en scène, nous le démontrerons. La seule décision qui s'impose pour Éric Laurent est un non lieu."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/