4 min de lecture Zimbabwe

Cecil le lion : la chasse à l'homme est ouverte contre le dentiste américain qui l'a abattu

Walter James Palmer fait l'unanimité contre lui. De nombreuses stars condamnent son geste sur les réseaux sociaux. Mais qui est ce chasseur controversé ?

Le lion Cecil (photo d'illustration)
Le lion Cecil (photo d'illustration) Crédit : ZIMBABWE NATIONAL PARKS / AFP
Julie Coste
et AFP

L'émotion des défenseurs des animaux a grimpé d'un cran quand ils ont appris qui avait tué Cecil, le plus célèbre lion du Zimbabwe. L'animal âgé de 13 ans a été abattu par un braconnier américain, qui a déboursé 50.000 dollars pour que deux guides locaux le mènent jusqu'à Cecil. 

Depuis que son nom a été révélé, mardi 28 juillet, Walter James Palmer, un chasseur controversé du Minnesota, est devenu l'ennemi public numéro un aux États-Unis. Ce riche dentiste relance la polémique sur les pratiques des amateurs de grande chasse en Afrique. Il s'est offert la tête de l'emblématique lion à crinière noire, star du plus grand parc zimbabwéen, grâce à des intermédiaires locaux. Il a d'abord été identifié par l'ONG Zimbabwe Conservation Task Force (ZCTF), puis par l'Association des opérateurs de safari du pays. Ni le parc national de Hwange ni la police n'ont pu confirmer si le braconnier américain était encore sur le sol zimbabwéen, ni s'il sera jugé. Ses deux complices zimbabwéens, eux, doivent comparaître ce mercredi.

>
Cecil était le lion préféré des touristes Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Julie Jammot / Anonyme/youtube / AFP | Date :

Un mea culpa peu convaincant

Le dentiste a fait son mea culpa mardi, rejetant la faute sur ses guides locaux : "Je regrette profondément que la poursuite d'une activité que j'aime et que je pratique avec responsabilité et dans la légalité se soit traduite par la mort de ce lion (...) dont je ne connaissais pas le statut de célébrité locale", indique-t-il dans un communiqué. "Je faisais confiance à l'expertise des guides locaux professionnels afin de chasser dans un cadre légal". 

Une version mise à mal par son passé et par l'enquête sur la mort de Cecil le lion. En 2008, Walter Palmer a reconnu avoir braconné un ours noir dans le Wisconsin. Féru de tir à l'arc, il a battu un record en tuant un élan à près de 70 mètres en 2009. À cette occasion, le New York Times avait réalisé son portrait. Le journal soulignait que le dentiste a appris à tirer "à l'âge de cinq ans" et qu'il est "capable de toucher une carte à jouer à plus de 90 mètres de distance".

Submergé de messages virulents

À lire aussi
Les chutes Victoria sont victimes de la pire sécheresse depuis un siècle en Afrique australe et de l'assèchement du Zambèze. climat
L'inquiétude grandit autour des chutes Victoria, fortement asséchées

Comment a-t-il tué le lion Cecil ? Selon l'ONG ZCTF, l'animal a été attiré hors du parc en pleine nuit, grâce à une carcasse attachée à un véhicule. Walter James Palmer aurait ensuite tiré sur Cecil à l'aide d'un arc, le blessant sans le tuer, avant de l'achever d'un coup de fusil après 40 heures de traque. L'ONG affirme que le dentiste a payé 50.000 dollars à ses intermédiaires. Les chasseurs ont ensuite tenté de dissimuler l'émetteur GPS installé sur le collier du lion (dans le cadre d'un programme de recherche de l'université d'Oxford). Cecil a ensuite été dépecé et décapité, et sa tête n'a pas été retrouvée.

Ce récit provoque une vive indignation outre-Atlantique. Les comptes Twitter et Facebook professionnels du dentiste ont été submergés de messages virulents et fermés mardi. Un mémorial improvisé a même pris forme devant la porte de son cabinet, les passants déposant des peluches et des fleurs en hommage au lion. Les anonymes ne sont pas les seuls à critiquer Walter Palmer.

Les stars s'indignent

La réaction la plus émouvante est celle de l'humoriste américain Jimmy Kimmel. "Pourquoi est-ce que vous tuez des lions ? Je suis curieux de savoir comment un être humain peut trouver ça divertissant. Est-ce si difficile pour vous d'avoir une érection que vous devez éprouver le besoin de tuer des choses ? Si c'est le cas, il y a des pilules pour ça", a lancé l'animateur du Jimmy Kimmel live ! dans son monologue mardi. 

>
Jimmy Kimmel on the Killing of Cecil the Lion

"Ce Walter Palmer est une pauvre excuse d'être humain", dénonce de son côté le top model britannique Cara Delevingne sur Twitter

"Cet homme est dégoûtant", renchérit Shannon Doherty. L'ex-actrice de Beverly Hills multiplie les messages indignés, publiant notamment un lien vers la pétition demandant "justice pour Cecil le lion" au président du Zimbabwe Robert Mugabe

Même indignation pour la comédienne Alyssa Milano : "Ce trou du c... Pourquoi voudrait-on tuer un lion pour s'amuser ? Qu'est-ce qui ne va pas chez les gens ?" 

"Ohh le dentiste 'n'avait aucune idée' que le lion était célèbre. Parce que s'il l'avait su, il ne l'aurait jamais assassiné sans lui demander un selfie d'abord", ironise Olivia Wilde

"Quelle perte... Qui peut faire une chose pareille ?", interroge Ian Somerhalder

L'humoriste anglais Ricky Gervais (créateur de The Office), militant de la cause animale, a publié plusieurs messages sur Twitter. "Repose en paix Cecil le lion. J'ai du mal à imaginer quoi que ce soit de plus beau que ça", salue-t-il en publiant une photo de l'animal. "Ce n'est pas pour se nourrir. Ce n'est pas pour le plaisir de tirer, sinon des boîtes de conserve feraient l'affaire. Ça doit juste être l'excitation de tuer. Démentiel", juge-t-il.

Des précédents

L'Afrique australe, célèbre pour ses immenses réserves animalières riches en félins, éléphants et autres rhinocéros, attire des chasseurs du monde entier. Encadrée et parfaitement légale, cette chasse suscite néanmoins régulièrement des polémiques. En mai, un Texan a fait scandale en tuant un rhinocéros noir de Namibie, espèce menacée d'extinction. En avril, une Américaine s'est attiré les foudres des internautes du monde entier avec une photo d'elle aux côtés d'une girafe morte, dévoilée par Ricky Gervais

Lors d'un safari en 2010 au Zimbabwe, les fils de Donald Trump - candidat républicain pour la présidentielle américaine - ont posé autour d'une dépouille de léopard et d'une queue d'éléphant coupée au couteau. En 2012, le roi d'Espagne Juan Carlos a dû s'excuser pour s'être offert une coûteuse expédition de chasse à l'éléphant au Botswana, alors que son pays était en pleine crise économique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Zimbabwe Lion Chasse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants