2 min de lecture Burkina Faso

Burkina Faso : ce que l'on sait de l'attentat à Ouagadougou

ÉCLAIRAGE - Parmi les 18 victimes, au moins un Français a été tué selon un bilan toujours provisoire. Deux assaillants ont été abattus. Une enquête antiterroriste a été ouverte en France.

>
Burkina: attaque d'un restaurant à Ouagadougou Crédit Image : Ahmed OUOBA / AFP | Crédit Média : @ELHADJIMACKY / AFP | Date :
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Le Burkina Faso résistera "au terrorisme", a déclaré Roch Marc Christian Kaboré, le président du pays africain. Sa capitale, Ouagadougou, a été la cible d'un attentat dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 août. Le bilan provisoire s'élève à 18 morts, dont un Français, plus deux assaillants, ainsi qu'une dizaine de blessés.

Selon plusieurs témoignages, au moins deux hommes armés de Kalachnikov sont arrivés vers 21h30 aux abords du café Aziz Istanbul où se trouvaient, d'après une journaliste sur place citant une "source sécuritaire", une trentaine de personnes à l'intérieur qui célébraient un anniversaire. Ils ont ouvert le feu et pris des otages "au premier et au deuxième étages du restaurant".

L'assaut a été lancé vers 22h15 par les autorités, les tirs se sont terminés vers 5 heures du matin (heures locales). Quelques minutes après, les forces officielles ont annoncé la "fin de l'attaque" et la mort de deux terroristes. En tout, l'attaque aura duré environ huit heures.

Un Français parmi les morts

À lire aussi
Les obsèques d'Alain Bertoncello samedi 18 mai 2019. Haute-Savoie
Militaires tués au Burkina : vive émotion aux obsèques d'Alain Bertoncello

Parmi les victimes, un Français d'une soixantaine d'années est donc à déplorer. Son identité reste encore inconnue et on ne sait pas si d'autres ressortissants d'origine française ont également été tués dimanche dans la nuit. Une personne de nationalité turque a également perdu la vie, une autre est blessée. La nationalité des autres victimes n'a pas encore été révélée.

Emmanuel Macron a réagi et condamne "l'attaque terroriste", tandis que le parquet de Paris a saisi une enquête antiterroriste pour assassinat en lien avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste. Sur place, l'ambassade de France au Burkina Faso a ouvert une cellule téléphonique joignable au numéro suivant : +226.25.49.66.20. Le Quai d'Orsay appelle les Français à "éviter le secteur".

Le nombre d'assaillants incertain

D'après les différents témoignages, au moins deux assaillants sont arrivés à moto, armés de Kalashnikov. Une journaliste française sur place évoque leur tenue, des jeans, et leur jeune âge. Si ces deux terroristes ont été abattus, le flou demeure autour du nombre exacte de participants à l'attaque.

Au départ, les terroristes auraient été comptés au nombre de trois. C'est en tout cas ce que rapporte l'AFP et le témoignage du serveur du bar-restaurant visé. Incertitude aussi autour du véhicule qui passe d'un 4x4 à une moto d'un témoignage à l'autre. 

Un quartier fréquenté par des expatriés

Le Aziz Istanbul est un bar-restaurant situé sur l'avenue huppée Kwame N'Krumah. Un quartier particulièrement fréquenté par les expatriés, notamment des Turcs. Il se situe à 200 mètres du café Cappuccino, déjà théâtre d'une attaque jihadiste revendiquée par Aqmi en janvier 2016 qui avait fait 30 morts et 71 blessés, en majorité des étrangers, selon un mode opératoire comparable.

Le Aziz Istanbul, d'après des photos partagées par des internautes, ressemble à une enseigne simple et modeste. Les clients qui célébraient un anniversaire dimanche soir, quand la soirée a tourné au cauchemar.

En attente de revendication

À l'heure où set écrit cet article, aucune revendication n'a été partagée. L'attaque a tout de même été qualifiée de "terroriste" par les autorités et certains observateurs voient dans le mode opératoire un écho à l'attentat de janvier 2016, en tout cas, à un mode opératoire qui "fait penser à des jijhadistes". 

C'est ce que souligne Jacques Raillane, observateur aguerri de la question. Selon lui, il pourrait s'agir du "premier attentat urbain et anti-Occident du GSIM" (Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Burkina Faso Terrorisme Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789710244
Burkina Faso : ce que l'on sait de l'attentat à Ouagadougou
Burkina Faso : ce que l'on sait de l'attentat à Ouagadougou
ÉCLAIRAGE - Parmi les 18 victimes, au moins un Français a été tué selon un bilan toujours provisoire. Deux assaillants ont été abattus. Une enquête antiterroriste a été ouverte en France.
https://www.rtl.fr/actu/international/burkina-faso-ce-que-l-on-sait-de-l-attentat-a-ouagadougou-7789710244
2017-08-14 12:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vvcpMqLomq9AhVxIzad46g/330v220-2/online/image/2017/0814/7789710260_les-forces-d-intervention-a-ouagadougou-devant-le-lieu-de-l-attaque-terroriste-dans-la-nuit-de-dimanche-a-lundi-14-aout-qui-a-vise-un-restaurant-frequente-par-des-expatries.jpg