1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Bruxelles toujours en alerte terroriste maximale, au moins deux suspects recherchés
2 min de lecture

Bruxelles toujours en alerte terroriste maximale, au moins deux suspects recherchés

REPLAY - Par crainte d'une réplique des attentats de Paris, la capitale belge passe une deuxième journée en alerte maximale.

Des soldats belges dans Bruxelles le 21 novembre 2015.
Des soldats belges dans Bruxelles le 21 novembre 2015.
Crédit : JOHN THYS / AFP
Bruxelles toujours en alerte terroriste maximale, au moins deux suspects recherchés
01:25
Marine Cluet & AFP

Face à un "risque d'attentat tel que déroulé à Paris", dixit le Premier ministre belge Charles Michel, le gouvernement belge avait relevé dans la nuit de vendredi à samedi 21 novembre son niveau d'alerte terroriste à 4 pour la région bruxelloise, l'aéroport de Bruxelles et la commune flamande de Vilvorde. Une alerte maximale reconduite ce dimanche 22 novembre, métros, magasins, musées ou encore cinéma étant encore fermés au public.

Selon le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, la menace est bien plus large que Salah Abdeslam, l'un des terroristes présumés du 13 novembre, toujours en fuite. "Il s’agit de plusieurs suspects, c’est pourquoi nous avons mis en place une telle concentration de moyens. Nous suivons la situation minute par minute. Cela n’a pas de sens de chercher à le cacher. Il y a une menace réelle, mais nous mettons tout en oeuvre jour et nuit afin de faire face à cette situation", a expliqué le ministre aux médias belges rapporte le quotidien belge Le Soir. Ce dernier révèle par ailleurs que "les enquêteurs sont à la recherche d'au moins deux hommes, dont l'un transporterait une bombe, du type de celles actionnées par les kamikazes lors des attaques menées à Paris le 13 novembre". 

Salah Abdeslam toujours en fuite

Français vivant en Belgique, Salah Abdeslam aurait été vu à Bruxelles le 14 novembre dernier. Un temps soupçonné d'avoir fait partie du commando des terrasses avec son frère Brahim, qui s'est fait sauter, il est désormais envisagé comme étant le convoyeur des kamikazes qui se sont fait exploser aux bords du Stade de France. 

Il aurait ensuite été exfiltré par deux hommes vers la Belgique. Il était "extrêmement énervé" et "peut-être prêt à se faire sauter", a déclaré sur la chaîne de télévision LCI Carine Couquelet, l'avocate d'un des hommes qui affirment l'avoir aidé à fuir vers la Belgique. Les trois passagers ont dans tous les cas "très peu parlé" durant le trajet. "Mais mon client a eu fort peur", a-t-elle ajouté. "Mon client ne parle pas d'armes, mon client parle d'une grosse veste" portée par Salah Abdeslam, cachant "peut-être (...) une ceinture d'explosifs ou quelque chose comme ça".

Un suspect interpellé en Turquie

À lire aussi

Du côté de l'enquête, un suspect arrêté en Belgique a été inculpé vendredi pour terrorisme en lien avec les attentats de Paris.  Ce suspect, dont l'identité n'a pas été rendue publique, est le troisième à être inculpé en Belgique dans le cadre de cette instruction. Des armes ont été retrouvées à son domicile, mais pas d'explosifs, a indiqué samedi le parquet fédéral.

La Turquie a annoncé de son côté samedi l'arrestation d'un homme de nationalité belge, d'origine marocaine, soupçonné d'avoir participé à des opérations de reconnaissance pour choisir les sites parisiens attaqués par les jihadistes. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/