1 min de lecture Nigeria

#BringBackOurGirls : le monde se mobilise pour les lycéennes enlevées par Boko Haram

Trois semaines après l'enlèvement de près de 200 lycéennes par Boko Haram, la mobilisation bat son plein sur les réseaux sociaux, où anonymes et célébrités réclament la libération des jeunes filles.

À l'instar de nombreux anonymes Michelle Obama a posé la pancarte avec le fameux hashtag #BringBackOurGirls entre les mains pour réclamer la libération des près de 200 lycéennes nigériannes enlevées par Boko Haram
À l'instar de nombreux anonymes Michelle Obama a posé la pancarte avec le fameux hashtag #BringBackOurGirls entre les mains pour réclamer la libération des près de 200 lycéennes nigériannes enlevées par Boko Haram Crédit : Capture d'écran
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Trois semaines après l'enlèvement des plus de 200 lycéennes nigérianes par Boko Haram, l'émoi s'est répandu dans le monde entier. Au Nigeria, la colère des parents des jeunes filles, que la secte a affirmé vouloir revendre au plus offrant sur les marchés du Tchad ou du Cameroun, ne faiblit pas face à l'impuissance du gouvernement.

Sur Internet, les pétitions affluent pour que la communauté internationale intervienne et vole au secours des lycéennes. L'une d'elle, lancée sur Change.org par Ify Elueze, militante pour les droits des femmes, a déjà recueilli plus de 675.000 signatures.

Près de deux millions de tweets de soutien

Depuis la fin du mois d'avril, les réseaux sociaux mobilisent également des internautes du monde entier. Parti des familles disparues, le mouvement est rapidement repris par une réalisatrice et mère de famille américaine, Ramaa Mosley, qui a créé une page Facebook et un compte Twitter pour diffuser le hashtag #BringBackOurGirls (Ramenez nos filles).

À lire aussi
Prostitution : il y 70 ans, la loi Marthe Richard a fermé les maisons closes prostitution
Prostitution : démantèlement d'un réseau soupçonné d'avoir blanchi de l'argent

Sur le réseau social à l'oiseau bleu, le hashtag a déjà généré plus de 1.7 millions de tweets depuis la fin du mois d'avril. Des centaines de milliers de photos ont également été postées, notamment via Instagram.

Sur Twitter, le hashtag #BringBackOurGirls a généré plus de 1.7 millions de tweets depuis la fin du mois d'avril
Sur Twitter, le hashtag #BringBackOurGirls a généré plus de 1.7 millions de tweets depuis la fin du mois d'avril Crédit : Capture d'écran

La mobilisation internationale est également relayée par des têtes connues. Michelle Obama, Hillary ClintonWyclef JeanJessica Alba ou Christiane Taubira ont notamment imité Malala Yousafzai, la jeune militante pakistanaise des droits de l'homme qui, à l'instar de nombreux anonymes, a posté une photo d'elle tenant une pancarte entre les mains sur laquelle est inscrit le fameux slogan appelant à la libération des jeunes filles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nigeria International Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771836891
#BringBackOurGirls : le monde se mobilise pour les lycéennes enlevées par Boko Haram
#BringBackOurGirls : le monde se mobilise pour les lycéennes enlevées par Boko Haram
Trois semaines après l'enlèvement de près de 200 lycéennes par Boko Haram, la mobilisation bat son plein sur les réseaux sociaux, où anonymes et célébrités réclament la libération des jeunes filles.
https://www.rtl.fr/actu/international/bringbackourgirls-le-monde-se-mobilise-pour-les-lyceennes-enlevees-par-boko-haram-7771836891
2014-05-08 20:49:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ahTXpc90oGk1Pxi_MHcTfQ/330v220-2/online/image/2014/0508/7771837619_l-instar-de-nombreux-anonymes-michelle-obama-a-pose-la-pancarte-avec-le-fameux-hashtag-bringbackourgirls-entre-les-mains-pour-reclamer-la-liberation-des-pres-de-200-lyceennes-nigeriannes-enlevees-par-boko-haram.JPG