1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Brexit : "May va avoir du mal à défendre sa ligne dure avec une base si molle", selon Duhamel
1 min de lecture

Brexit : "May va avoir du mal à défendre sa ligne dure avec une base si molle", selon Duhamel

REPLAY - ÉDITO - La Première ministre britannique Theresa May, a perdu sa majorité au Parlement après avoir provoqué des élections anticipées, jeudi 8 juin.

La Première ministre britannique Theresa May, le 5 juin 2017.
La Première ministre britannique Theresa May, le 5 juin 2017.
Crédit : Ian Georgeson/Shutterst/SIPA
Brexit : "May va avoir du mal à défendre sa ligne dure avec une base si molle", selon Duhamel
03:35
Brexit : "May va avoir du mal à défendre sa ligne dure avec une base si molle", selon Duhamel
03:40
Alain Duhamel

"Elle a fait un pari, elle l'a raté", résume Alain Duhamel, au lendemain du résultat des élections législatives au Royaume-Uni. Selon l'éditorialiste, "C'est raté, il faut le reconnaître, parce qu'il y a eu les trois attentats en moins de trois mois, qu'elle était l'ancienne ministre de l'Intérieur pendant 6 ans, qu'elle avait diminué les crédits de la police, qu'elle avait diminué les effectifs... Tout cela lui est retombé sur la tête pendant sa campagne", explique Alain Duhamel.

Selon l'éditorialiste politique, le désaveu des Britanniques vis-à-vis de Theresa May est aussi la conséquence d'une campagne "calamiteuse" et de la "maladresse absolue" de la Première ministre. Theresa May a annoncé former un nouveau gouvernement. Pour cela, elle compte sur l'appui des unionistes d'Irlande du Nord (DUP), "des ultra-conservateurs "très difficiles à manipuler", comme le décrit Alain Duhamel. "Soit elle se fera mettre en minorité par son propre groupe parlementaire et à ce moment-là, il faudra qu'elle cède la place à un autre Premier ministre conservateur... Ou bien, il y aura de nouvelles élections régionales, par exemple à l'automne", analyse le spécialiste.

En revanche, le leader du parti travailliste Jeremy Corbyn, a réussi une très belle remontée lors de la campagne des législatives. "Il a mis un masque", affirme Alain Duhamel. Conséquence du recul de Theresa May : "Le Brexit aura lieu, mais dans un climat différent", poursuit Alain Duhamel.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/