1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Brexit : "L'Allemagne deviendrait presque irrésistible en Europe", estime Alain Duhamel
2 min de lecture

Brexit : "L'Allemagne deviendrait presque irrésistible en Europe", estime Alain Duhamel

ÉDITO - L'éditorialiste évoque le référendum à venir des Britanniques, le 23 juin, qui vont voter pour ou contre une sortie de l'Union Européenne.

Boris Johnson s'est prononcé en faveur du "Brexit" dimanche 21 février.
Boris Johnson s'est prononcé en faveur du "Brexit" dimanche 21 février.
Crédit : Tolga Akmen/LNP/Shutter/SIPA
Brexit : "L'Allemagne deviendrait presque irrésistible en Europe", estime Alain Duhamel
03:59
Brexit : "L'Allemagne deviendrait presque irrésistible en Europe", estime Alain Duhamel
04:00
Alain Duhamel

En février 2016, David Cameron a annoncé qu'un référendum permettrait aux Britanniques de choisir s'ils veulent ou non rester dans l'Union Européenne. Le 23 juin, les citoyens anglais voteront donc pour décider de leur avenir européen, alors que plusieurs sondages donnent un "Brexit" gagnant.

Pour Alain Duhamel, les Britanniques sont aujourd'hui "exactement dans la même situation que les Français 10 jours avant le référendum de Maastricht sur l'Euro". Et le journaliste rappelle d'ailleurs que le vote s'était terminé par un oui à 51%. Il affirme d'ailleurs que plusieurs choses peuvent "modifier les choses au dernier moment", comme "une gaffe monumentale dans le débat", "un fait divers exploitable", ou encore "un chiffre choc".

"On sait quelles sont les stratégies des deux camps" estime l'éditorialiste. Pour lui, "ceux qui veulent rester dans l'Euro [brandiront] la peur de toutes les conséquences" quand "ceux qui veulent sortir de l'euro [se serviront] du mensonge".

Une crise financière et de confiance

Alain Duhamel

Et Alain Duhamel dégage même des tendances de vote selon les catégories sociaux-professionnelles, voyant "les femmes", "les jeunes", "les Écossais", "les Travaillistes", "les libéraux" et "ceux qui ont des diplômes" majoritairement enclins à rester dans l'Union Européenne, quand il estime que "les hommes", "les plus âgés", "les conservateurs", "les nationalistes" et les moins diplômés serait davantage séduits par le "Brexit".

À lire aussi

Le scénario d'une sortie britannique de l'Union Européenne constituerait "un camouflet" pour le journaliste, et impliquerait "une crise financière et de confiance". Il affirme aussi que "nous, Français, avons intérêt à ce que [les Anglais] restent" dans l'Union Européenne car un "Brexit" générerait "de l'instabilité". Surtout, il affirme qu'en ce cas, "l'Allemagne deviendrait] pratiquement irrésistible en Europe", allant même jusqu'à affirmer que "l'Allemagne [deviendrait] l'Euro".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/