1 min de lecture Brexit

Brexit : "C'est superbe", exulte un député britannique eurosceptique

INVITÉ RTL - Owen Paterson, un ancien ministre conservateur de David Cameron, réagit au Brexit.

Yves Calvi 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Brexit : "C'est superbe !" exulte un député britannique eurosceptique Crédit Image : CHRIS J RATCLIFFE / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et Paul Véronique

La question a été tranchée par le peuple britannique : le Royaume-Uni va quitter l'Union européenne. Après dépouillement, 51,9% des électeurs ont voté pour le Brexit. Le scrutin a été marqué par une participation importante (72,2%), selon les données officielles. Si on attendait toujours le verdict définitif des grandes villes, dont Londres, qui devraient avoir voté très majoritairement pour un maintien, le nombre de voix restant à dépouiller ne devrait pas changer le résultat final.

"C'est superbe !", exulte Owen Paterson, un député britannique et ancien ministre de David Cameron qui a fait campagne pour le Brexit. Enthousiaste, il savoure sa victoire. "Nous allons négocier de nouvelles relations avec nos voisins", explique-t-il. L'homme espère conclure un divorce amical avec l'Union européenne. "C'est dans l'intérêt des deux côtés, le commerce, le tourisme, le sport, tout cela continue", détaille-t-il.

Un entrain que ne partage pas Élisabeth Gigou, députée socialiste et présidente de la Commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale. "Il ne faut pas que les Britanniques se fassent d'illusions, il n'y aura pas de négociation d'un nouveau statut", répond-elle sèchement au député eurosceptique. Elle poursuit : "Dehors, c'est dehors", reprenant les mots de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. 

Une déclaration qui va quelque peu refroidir les ardeurs d'Owen Paterson. "Je pense que tout le monde devrait rester calme (…) tous les accords continuent ce matin", rappelle-t-il. Les négociations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni s'annoncent tendues. "Il faut que les gens à Bruxelles respectent notre décision", termine l'ex-ministre conservateur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Royaume-Uni International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants