2 min de lecture Birmanie

Birmanie : Malala interpelle Aung San Suu Kyi au sujet des Rohingyas

La prix Nobel de la Paix pakistanaise explique sur Twitter qu'elle a "le cœur brisé face aux souffrances des musulmans rohingyas de Birmanie".

Malala, le 10 avril 2017.
Malala, le 10 avril 2017. Crédit : Jewel SAMAD / AFP
Émilie Jéhanno
Émilie Jéhanno
et AFP

Malala Yousafzaï en appelle à Aung San Suu Kyi pour faire cesser les persécutions envers la minorité des musulmans rohingyas en Birmanie. Et elle n'est pas la seule, plusieurs voix se sont élevées ces derniers jours pour tenter de faire sortir de son silence la cheffe de l'exécutif birman. Le pape François a prévu un séjour en Birmanie en novembre pour plaider la cause des Rohingyas.

"Chaque fois que je regarde les informations, j'ai le cœur brisé face aux souffrances des musulmans rohingyas de Birmanie", écrit la jeune Pakistanaise sur son compte Twitter. Avant d'interpeller directement son homologue prix Nobel de la Paix : "Ces dernières années, je n'ai cessé de condamner le traitement honteux dont ils font l'objet. J'attends toujours de ma collègue prix Nobel Aung San Suu Kyi qu'elle en fasse de même". Elle appelle également d'autres pays, dont le Pakistan, a accueillir et protéger les Rohingyas persécutés.

Près de 125.000 personnes ont fui vers le Bangladesh

Depuis le 25 août, de violents combats ont lieu dans le pays. Ce jour-là, les rebelles d'un groupe armé, qui dit vouloir défendre les droits bafoués de la minorité rohingya, ont attaqué une dizaine de postes de police. La réplique de l'armée birmane a été sanglante : au moins 400 morts.

À lire aussi
Les journalistes Kyaw Soe Oo et Wa Lone menottés après leur sentence à 7 ans de prison en Birmanie, lundi 3 septembre presse
Birmanie : Paris et l'ONU se soulèvent contre la condamnation des deux journalistes


En onze jours, près de 125.000 personnes, pour la plupart des musulmans rohingyas, se sont réfugiées au Bangladesh voisin. L'ONU craint une crise humanitaire dans des camps surpeuplés : plus de 400.000 Rohingyas y sont déjà hébergés après avoir fui des vagues de violences antérieure. Outre le manque de vivres et d'espace dans ces camps, l'état de santé des nouveaux réfugiés inquiète particulièrement les organisations d'autant que c'est la saison des pluies.

Seule réaction du côté d'Aung San Suu Kyi : son service de presse diffuse des photos des membres des forces de l'ordre tués à l'arme blanche, sans évoquer les dizaines de milliers de réfugiés ou les violences imputées à l'armée. Les médias internationaux sont également accusés de ne pas désigner les attaquants rohingas comme des terroristes. 

Les autorités du pays considèrent le million de Rohingyas comme des immigrés illégaux du Bangladesh, même s'ils vivent en Birmanie depuis des générations. Le mot même de "Rohingya" est tabou en Birmanie, où on parle de "Bangladais".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Birmanie Malala Yousafzaï Paix
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789970822
Birmanie : Malala interpelle Aung San Suu Kyi au sujet des Rohingyas
Birmanie : Malala interpelle Aung San Suu Kyi au sujet des Rohingyas
La prix Nobel de la Paix pakistanaise explique sur Twitter qu'elle a "le cœur brisé face aux souffrances des musulmans rohingyas de Birmanie".
https://www.rtl.fr/actu/international/birmanie-malala-interpelle-aung-san-suu-kyi-au-sujet-des-rohingyas-7789970822
2017-09-05 16:35:21
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dEkQc7_Tqkg9iyZwIc4j_g/330v220-2/online/image/2017/0905/7789971187_malala-le-10-avril-2017.jpg