2 min de lecture Birmanie

Birmanie : 80 % de participation pour des législatives historiques

Les Birmans se sont déplacés en masse pour voter aux premières élections libres depuis 25 ans. Le principal parti d'opposition a toutes ses chances.

000_Hkg10228482
000_Hkg10228482
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Environ 80% des électeurs birmans ont voté aux législatives dimanche 8 novembre, selon les premières estimations de la commission électorale après la fermeture des bureaux de vote. La plupart des 30 millions de Birmans appelés à s'exprimer n'ont jamais voté de leur vie. De nombreux électeurs exhibaient donc fièrement leur doigt coloré par l'encre.

Il s'agit des premières élections promises libres depuis 25 ans, après que le pays a été ruiné par 50 ans de junte militaire. Ce scrutin est considéré comme un test pour la transition démocratique amorcée il y a quatre ans, avec l'auto-dissolution d'une junte ayant régné d'une poigne de fer depuis 1962.

Toute l'attention était tournée vers l'opposante et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi. La candidate de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) a passé plus de 15 ans en résidence surveillée et vote elle-même, à 70 ans, pour la deuxième fois dans son propre pays.

À lire aussi
L'ex-maire de Paris Bertrand Delanoë avait décerné la citoyenneté d'honneur de la ville à Aung San Suu Kyi en 2004 Maire de Paris
Anne Hidalgo retire à Aung San Suu Kyi sa citoyenneté d'honneur

L'opposition dénonce déjà des votes "achetés"

La tension monte, alors que la LND a toutes les chances de l'emporter, et d'arriver enfin au pouvoir après des décennies de répression. Mais le parti d'opposition a affirmé avoir eu vent d'irrégularités dans des villages du delta de l'Irrawaddy avec le possible achat de votes. Les observateurs avaient déjà alarmé sur plusieurs points avant la tenue du vote, comme le chaos du vote anticipé à l'étranger ou encore le fait que des centaines de milliers de Rohingyas musulmans privés de papiers d'identité ne peuvent pas voter.

Lors des dernières élections nationales jugées libres, en 1990, la junte s'était laissée surprendre et avait laissé la LND concourir et gagner. Mais les résultats n'avaient pas été reconnus et Aung San Suu Kyi, alors en résidence surveillée, n'avait pas pu voter. Et en 2010, la LND avait boycotté les élections.

La junte militaire ne veut pas de "printemps" birman

Alors que l'annonce des résultats pourrait prendre plusieurs jours, notamment pour le décompte dans les régions isolées, on craint donc la réaction du pouvoir. L'armée et le président sortant issu de ses rangs ont promis qu'ils respecteraient le verdict des urnes... tout en diffusant en boucle à la télévision publique des clips mettant en garde contre toute tentation de révolution de type printemps arabe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Birmanie Élections Démocratie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780422930
Birmanie : 80 % de participation pour des législatives historiques
Birmanie : 80 % de participation pour des législatives historiques
Les Birmans se sont déplacés en masse pour voter aux premières élections libres depuis 25 ans. Le principal parti d'opposition a toutes ses chances.
https://www.rtl.fr/actu/international/birmanie-80-de-participation-pour-des-legislatives-historiques-7780422930
2015-11-08 12:27:30
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VugI-7mm8zuiC6k28kMjsA/330v220-2/online/image/2015/1108/7780422978_000-hkg10228482.jpg