3 min de lecture Attentat à Berlin

Attentat à Berlin : ce que l'on sait de l'attaque sur le marché de Noël

ÉCLAIRAGE - Un chauffeur d'un poids lourd a délibéremment foncé dans la foule présente sur le marché de Noël de la capitale allemande, lundi 19 décembre. 12 personnes sont mortes et 48 ont été blessées.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
RTL Matin du 20 décembre 2016 Crédit Image : AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
La page de l'émission
Anne-Sophie Blot
Anne-Sophie Blot
et Blandine Milcent

Après Nice en juillet, l'horreur à Berlin. Dans un scénario rappelant celui qui a ôté la vie à 86 personnes le soir du 14 juillet sur la Promenade des Anglais, un camion tueur a foncé dans la foule sur un marché de Noël lundi 19 décembre à Berlin, faisant 12 morts et 48 blessés, dont plusieurs grièvement. Le poids-lourd de 38 tonnes était immatriculé en Pologne.

Parmi les 12 morts figure un Polonais dont le corps a été retrouvé dans la cabine du camion. Il pourrait s'agir du chauffeur de la société polonaise à laquelle appartient le véhicule. La piste terroriste, qui a immédiatement été envisagée, a dorénavant été confirmée. Mais l'inquiétude demeure toujours en Allemagne alors que le suspect est toujours en fuite alors qu'un ressortissant pakistanais avait dans un premier temps été arrêté avant d'être relâché par les forces de l'ordre. 

Que s'est-il passé ?

Vers 20 heures lundi 19 décembre, un camion avec sa remorque fonce pendant 60 à 80 mètres sur un trottoir en plein centre-ville de Berlin, sur un marché de Noël très fréquenté des Berlinois et des touristes. Il se trouve au pied de l'un des monuments les plus connus de la ville, les vestiges de l'église du Souvenir largement détruite par les bombardements alliés de la Seconde Guerre mondiale.

La police n'a donné aucune information sur les identités des victimes. Seule indication que les enquêteurs ont révélé : un corps a été retrouvé dans la cabine du camion, mais il ne s'agit a priori pas du conducteur qui a foncé sur la foule. La police a indiqué qu'il s'agissait d'un ressortissant polonais. Il pourrait s'agir du chauffeur originel du camion, immatriculé en Pologne. Son patron a indiqué avoir perdu le contact avec lui vers 15 heures, l'après-midi avant le drame. "C'est mon cousin, je le connais depuis l'enfance. Je me porte garant de lui", a dit le patron de l'entreprise, Ariel Zurawski.

Que sait-on sur le chauffeur ?

À lire aussi
Le dispositif policier avait été renforcé en marge du semi-marathon de Berlin, compte tenu du contexte terroriste. Allemagne
Berlin : un attentat déjoué lors du semi-marathon ?

Les informations sont extrêmement maigres au lendemain de cet attentat. Un suspect, arrêté lundi soir à environ deux kilomètres du drame, a été remis en liberté mardi 20 décembre. L'enquête n'a pas "à l'heure actuelle mis au jour d'éléments confirmant des soupçons" à son encontre, a expliqué le parquet fédéral. Selon les médias, ce Pakistanais de 23 ans avait été enregistré à Berlin en février après être arrivé fin décembre 2015 en Allemagne par la route des Balkans.

Interrogé par les enquêteurs, il a nié être l'auteur de l'attaque et la police berlinoise, comme le parquet fédéral, compétent dans les affaires de terrorisme, ont ensuite reconnu n'être "pas certains" qu'il "soit le chauffeur" du camion meurtrier, jugeant vraisemblable que le vrai conducteur soit en fuite et potentiellement armé. 

Le suspect, n'est pas le chauffeur initial du camion immatriculé en Pologne. Ce dernier, un homme de 37 ans, a été retrouvé dans le camion après le drame. Tué par balles, le chauffeur portait également des traces de coups, selon les révélations de son patron qui a dû identifier le corps de son employé.

L'attaque a-t-elle été revendiquée ?

Dès l'attaque, la piste de l'attentat a été privilégiée par les autorités. 24 heures après les faits, l'agence de propagande de Daesh a revendiqué cet attaque. "Un soldat de l'État islamique a commis l'opération de Berlin en réponse aux appels à cibler les ressortissants des pays de la coalition internationale", a précisé l'agence Amaq.

L'enquête sur la course folle du poids lourd dans la foule n'avait pas attendu cette annonce pour noter la similarité avec l'attaque au camion-bélier de Nice (sud de la France), le 14 juillet, qui fit 86 morts et plusieurs centaines de blessés. Une attaque qui avait également été revendiquée par le groupe islamiste. Une concordance qui avait peut-être conforté les autorités allemandes a parlé d'un attentat. Angela Merkel avait dénoncé cet "acte terroriste" tout en évoquant sa "tristesse".

L'Allemagne a été jusqu'ici épargnée par des attaques djihadistes d'ampleur, mais plusieurs attentats islamistes ont été récemment commis par des personnes isolées. L'État islamique a revendiqué en juillet deux attentats séparés qui ont fait plusieurs blessés, l'un à la bombe et l'autre à l'arme blanche, commis par un Syrien de 27 ans et par un demandeur d'asile de 17 ans, probablement afghan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Berlin Allemagne Berlin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants