1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Berlin : Angela Merkel "en deuil" après l'attentat près d'un marché de Noël
1 min de lecture

Berlin : Angela Merkel "en deuil" après l'attentat près d'un marché de Noël

La chancelière allemande a réagi par la voix de son porte-parole Steffen Seibert.

Angela Merkel, la chancelière fédérale allemande
Angela Merkel, la chancelière fédérale allemande
Crédit : AFP
Aymeric Parthonnaud & AFP

Un camion a foncé sur la foule lundi soir dans un marché de Noël dans le centre de Berlin, faisant au moins douze morts et 50 blessés, a indiqué la police, qui penche pour un attentat et pense en avoir arrêté l'auteur. La chancelière allemande Angela Merkel est "en deuil" en raison de ces "nouvelles effroyables", a indiqué son porte-parole Steffen Seibert sur Twitter. "Nous recevons des informations choquantes de la #Breitscheidplatz. La chancelière Merkel et le ministre de l’Intérieur sont en contact avec le maire. Nous pleurons les morts et nous espérons que les nombreuses blessés pourront être aidés", a-t-il écrit sur le réseau social.

La police de Berlin a aussi incité les habitants de la capitale allemande à la prudence. Toujours sur Twitter le compte officiel de la police berlinoise écrivait : "Restez à la maison et ne propagez pas de rumeurs".

La rédaction vous recommande

Le marché de Noël où le camion a foncé sur les passants en roulant sur un trottoir se trouve en plein centre de la ville, à deux pas de l'Église du Souvenir, une des principales attractions touristiques berlinoises, et d'une avenue très commerçante, le Kurfürstendamm. Un touriste présent sur les lieux a indiqué ne pas savoir si le conducteur "était ivre" ou s'il a délibérément foncé sur la foule, "mais il n'a pas cherché à s'arrêter, il a juste continué". 

L'atmosphère était très tendue lundi soir aux abords du marché de Noël, avec un important dispositif policier déployé dans tout le quartier, selon une journaliste de l'Agence France Presse sur place. Des camions sirènes hurlantes continuaient d'arriver sur place peu avant 22h, que ce soit des véhicules de la Croix rouge, des ambulances, deux camions médecine légale ou encore de nombreux véhicules de pompiers.

François Hollande a exprimé sa "solidarité" et sa "compassion". Le chef de l'État a ensuite souligné dans un communiqué de l'Élysée que "les Français partagent le deuil des Allemands face à la tragédie".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu