1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Belgique : deux policières belges blessées à la machette à Charleroi
1 min de lecture

Belgique : deux policières belges blessées à la machette à Charleroi

L'individu, qui les a attaquées à la machette, aurait crié "Allah Akbar", selon une source policière.

La police belge (Illustration)
La police belge (Illustration)
Crédit : BRUNO FAHY / BELGA / AFP
Marie de Fournas & AFP

Deux policière belges ont été agressées à la machette samedi 6 août après-midi dans le centre de Charleroi, en Belgique. L'individu les aurait attaquées au cri de "Allah Akbar", selon la police locale. Les faits se sont produits à proximité de l'hôtel de police de la ville. Selon le site d'information RTBF.be, L' individu armé d'une machette aurait pénétré dans la zone protégée autour de la tour de police et attaqué les deux agents en faction.

L'une des policières a du être emmenée à l'hôpital et souffre de plaies profondes au visage. Sa collègue a quant à elle été très légèrement touchée. L'auteur de l'agression a été blessé par balle par la police et n'a pas survécu à ses blessures. "Le décès de l'agresseur à la machette est confirmé", a indiqué la police de Charleroi sur son compte Twitter. "Les deux collègues sont hors de danger", a-t-elle par ailleurs précisé. Le parquet est descendu sur les lieux et un périmètre de sécurité a été dressé autour du boulevard Pierre Mayence.

Un acte ignoble

Jan Jambon, ministre de l'Intérieur belge

Cette agression survient alors que le niveau d'alerte terroriste en Belgique, touchée le 22 mars par des attentats dans sa capitale, Bruxelles, est maintenu au niveau 3 (correspondant à une menace "possible et vraisemblable) sur une échelle en comprenant quatre. Le ministre de l'Intérieur belge Jan Jambon, qui a dénoncé un "acte ignoble à Charleroi" sur son compte Twitter, a indiqué qu'une évaluation du niveau de cette menace terroriste était en cours, par l'organisme indépendant qui en est en charge. 

La ville de Wallonie, située à une soixantaine de kilomètres au sud de Bruxelles, a par le passé fait parler d'elle dans une affaire de terrorisme. C'est à Charleroi qu'Abdelhamid Abaaoud s'est caché, alors qu'il était recherché après les attentats déjoués de Verviers en Belgique. L'homme est accusé d'être le commandant opérationnel des attentats perpétrés le 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.