1 min de lecture Barack Obama

Barack Obama : "Aucune tolérance" pour les pays qui votent des lois anti-gays

Barack Obama a vertement critiqué les pays qui adoptent des lois contre les homosexuels. Le président américain a affirmé n'avoir "aucune tolérance" sur ces discriminations.

Interrogé par Jay Leno dans le Tonight Show mardi 6 août, Barack Obama a critiqué les pays qui adoptent des lois contre les homosexuels.
Interrogé par Jay Leno dans le Tonight Show mardi 6 août, Barack Obama a critiqué les pays qui adoptent des lois contre les homosexuels. Crédit : MANDEL NGAN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Je n'ai aucune tolérance pour des pays qui essayent de traiter les gays, les lesbiennes ou les personnes transgenres d'une manière qui les intimide ou qui leur fait du mal", a déclaré Barack Obama. Il répondait lors du Tonight Show sur la chaîne américaine NBC mardi 6 août à une question sur l’adoption par la Russie de mesures sanctionnant la "propagande" gay.

"Que vous discriminiez pour des motifs de race, de religion, de genre ou d'orientation sexuelle, vous violez la morale de base qui je pense devrait transcender chaque pays", a -t-il ajouté. "La Russie n'est pas la seule à adopter de telles lois", a-t-il noté, faisant référence sans les nommer à des pays d'Afrique qui "d'une manière ou d'une autre persécutent les gays et les lesbiennes".

L'essentiel est de faire en sorte que ces personnes soient traitées équitablement et avec justice.

Barack Obama
Partager la citation

L'Ouganda a défrayé la chronique en proposant une mesure, jamais entérinée, qui exige la peine capitale pour "homosexualité aggravée". "Cela donne parfois des conférences de presse embarrassantes", a affirmé Barack Obama. Le président américain a ensuite reconnu : "Mais, je pense que l'essentiel est de faire en sorte que ces personnes soient traitées équitablement et avec justice".

Une loi russe, promulguée par le Président Vladimir Poutine, a introduit des amendes atteignant 5.000 roubles (156 euros) pour les citoyens qui diffusent des informations à des mineurs "dont l'intention est de faire naître des formes de sexualité non-traditionnelles" ou qui pourraient entrainer la "compréhension déformée" selon laquelle relations homosexuelles et hétérosexuelles seraient "socialement équivalentes".

À lire aussi
Barack Obama à berlin, le 6 avril 2019 États-Unis
Barack Obama critique ceux qui jugent les autres sur les réseaux sociaux

Des opposants ont qualifié cette loi d'homophobe. Ils lui reprochent d’être si vague qu'elle risque inévitablement d’être utilisée de façon arbitraire et de stimuler les sentiments hostiles aux homosexuels dans le pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Barack Obama Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants