3 min de lecture Kenya

Barack Obama au Kenya : "L'Afrique est en marche"

En visite historique dans le pays d'origine de son père, le président américain s'affiche optimiste pour le continent.

Barack Obama à sa descente de l'avion à Nairobi vendredi 24 juillet 2015. Il a été accueilli par sa demi-soeur Auma Obama et par son homologue kényan Uhuru Kenyatta.
Barack Obama à sa descente de l'avion à Nairobi vendredi 24 juillet 2015. Il a été accueilli par sa demi-soeur Auma Obama et par son homologue kényan Uhuru Kenyatta. Crédit : SAUL LOEB / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Barack Obama est au Kénya pour quelques jours. Un déplacement sous haute sécurité, dans un pays touché par le terrorisme islamiste. C'est la première visite d'un président américain au Kénya, chargée de sens pour lui, puisqu'il s'agit de la terre d'origine de son père. Et le chef d'État a prononcé un discours résolument positif sur l'Afrique ce samedi 25 juillet. 

Les gens sortent de la pauvreté, les revenus sont en hausse, la classe moyenne croît et les jeunes (...) exploitent les technologies pour changer la façon dont l'Afrique fait des affaires.

Barack Obama
Partager la citation

"Je voulais être ici, parce que l'Afrique est en marche, l'Afrique est l'une des régions du monde à la plus forte croissance", a lancé Barack Obama en ouverture d'un sommet mondial sur l'entrepreneuriat à Nairobi. "Les gens sortent de la pauvreté, les revenus sont en hausse, la classe moyenne croît et les jeunes gens comme vous exploitent les technologies pour changer la façon dont l'Afrique fait des affaires", a-t-il déclaré à son auditoire.

>
Barack Obama : "L'Afrique est en marche" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Nichole Sobecki / AFPTV / AFP | Date :

Une partie de la capitale du Kenya, visé ces dernières années par les attaques très meurtrières des islamistes somaliens shebab, a été bouclée pour la visite du président des États-Unis. Plus de 10.000 policiers sont déployés dans la capitale. L'ambassade américaine avait indiqué que cette conférence à laquelle Barack Obama participe pouvait être une "cible pour les terroristes". Mais le président kényan Uhuru Kenyatta estime que l'organisation de ce forum montre un tout autre visage de l'Afrique que celui habituellement dépeint dans les médias. "Ce discours sur le désespoir africain est faux, et, en fait, n'a jamais été vrai", a affirmé le chef de l'État kényan en ouvrant la conférence économique aux côtés de son homologue américain. "Faites savoir que l'Afrique est ouverte et prête pour les affaires", a-t-il lancé au public.

"Fier" d'être le premier président américain en visite au Kenya

Barack Obama, né d'une mère américaine et d'un père kényan à Hawaï, est arrivé vendredi soir au Kenya, pour sa première visite dans le pays depuis son accession à la Maison Blanche en 2009. "C'est formidable d'être de retour au Kenya", a-t-il lancé samedi. "Je suis fier d'être le premier président américain à venir en visite au Kenya, et évidemment, cela a une valeur personnelle pour moi". Le président américain doit s'entretenir dans l'après-midi avec son homologue kényan, de sujets économiques mais surtout de questions sécuritaires. Dans le domaine de la sécurité, les États-Unis sont un partenaire important du Kenya, où les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont notamment mené un sanglant assaut contre un centre commercial de Nairobi en 2013 (67 morts) et une attaque commando contre l'université de Garissa, dans le nord-est (148 morts en avril 2015).

À lire aussi
L'invasion de criquets au Kenya, les 21 et 22 janvier 2020 Afrique
Invasion de criquets : comment expliquer la situation en Afrique de l'est ?

À son arrivée vendredi soir, Barack Obama, qui effectue ce voyage sans son épouse Michelle, a été accueilli par le président Uhuru Kenyatta au pied de l'avion présidentiel Air Force One. Sa demi-soeur Auma Obama était également présente sur le tarmac de l'aéroport. Elle est montée avec lui dans la limousine présidentielle ultra-protégée, pour rejoindre un hôtel du centre-ville où le président américain a dîné avec des membres de sa famille kényane.

>
La "Obamania" déferle sur le Kenya Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Florian Plaucheur / AFPTV / AFP | Date :

Obama veut parler des droits de l'homme

La visite du président Obama a longtemps été empêchée par l'inculpation du président Kenyatta devant la Cour pénale internationale (CPI), pour son rôle présumé dans des violences postélectorales fin 2007-début 2008. Mais ces poursuites ont été abandonnées en décembre, faute de preuves suffisantes. Les droits des homosexuels devraient être abordés pendant la visite, bien que le président kényan estime que la question est "un non-sujet" dans son pays et qu'elle ne soit pas officiellement "au programme" des discussions. Interrogé par la BBC avant de quitter Washington pour le Kenya, Barack Obama a néanmoins rappelé qu'il était opposé aux "discriminations et aux persécutions de quiconque sur la base de sa race, de sa religion, ou de ses préférences sexuelles". Dimanche, Barack Obama rencontrera par ailleurs des membres de la société civile kényane, qui déplorent des restrictions croissantes des libertés dans le pays. 

Mais il ne devrait pas se rendre à Kogelo (ouest), sur la tombe de son père, qu'il n'a jamais vraiment connu. Barack Obama Sr, un économiste kényan qui travaillait au Trésor public, a quitté le foyer familial et les États-Unis lorsque son fils avait 2 ans. Il est mort en 1982, dans un accident de voiture, à l'âge de 46 ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Kenya Michelle Obama Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants