1 min de lecture Bachar al-Assad

Bachar al-Assad : les projets d'intervention militaire sont voués "à l'échec"

Le président syrien a accordé une interview à un quotidien russe, publiée lundi. Dans cet entretien, Bachar al-Assad affirme que les accusations contre son régime sont "insensées".

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Bachar al-Assad a qualifié d'"insensées" les accusations occidentales sur l'attaque chimique perpétrée par son régime, dans une interview au quotidien russe Izvestia publiée lundi.

"Les déclarations faites par des hommes politiques aux États-Unis et en Occident sont une insulte au bon sens et témoignent du mépris quant à l'opinion de leur peuple", a déclaré le président syrien. "C'est un non-sens: accuser d'abord et recueillir les preuves ensuite."

Les États-Unis essuieront un échec comme lors de toutes les guerres précédentes qu'ils ont lancées

Bachar al-Assad
Partager la citation

Le président syrien a également prévenu les États-Unis que leurs projets d'intervention militaire en Syrie étaient voués à l'"échec". "Les États-Unis essuieront un échec comme lors de toutes les guerres précédentes qu'ils ont lancées à commencer par le Vietnam. L'Amérique a mené plusieurs guerres et n'a jamais atteint les objectifs pour lesquels ces guerres ont été déclarées".

Les leçons de l'histoire

Le chef alaouite a accusé "certains leaders" occidentaux de "ne pas connaître l'histoire et ne pas en tirer la leçon". "Ont-ils tiré la leçon des 50 dernières années? Ils auraient dû étudier les documents de leurs prédécesseurs qui ont perdu toutes les guerres à commencer par le Vietnam et jusqu'à nos jours", a-t-il dit dans une claire allusion à l'administration américaine. "Personne ne réussira à transformer la Syrie en une marionnette des Occidentaux", a-t-il conclu.

Usage indéniable d'armes chimiques

À lire aussi
Des rebelles syriens le 27 février 2020 à Saraqib dans la province d'Idleb, en Syrie. guerre
Syrie : les combats font toujours rage à Idleb, plus de 900.000 déplacés

Le Secrétaire d'État américain John Kerry a assuré lundi que des armes chimiques avaient été utilisées en Syrie, pointant à demi-mots le régime de Bachar-al-Assad comme responsable. Sur le terrain, les enquêteurs de l'ONU sont finalement parvenus à se rendre sur les lieux du massacre de la semaine dernière, dans les faubourgs de Damas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bachar al-Assad Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants