1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Avion de Malaysia Airlines disparu : les enquêteurs peut-être mis sur une fausse piste
1 min de lecture

Avion de Malaysia Airlines disparu : les enquêteurs peut-être mis sur une fausse piste

Une étude internationale vient de révéler que les radars militaires malaisiens n'avaient pas été étalonnés avec suffisamment de précision pour identifier l'altitude du Boeing 777 de la Malaysia Airlines

Un membre de la force aérienne royale néo-zélandaise durant les recherches du vol MH370 le 13 avril 2014
Un membre de la force aérienne royale néo-zélandaise durant les recherches du vol MH370 le 13 avril 2014
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les enquêteurs ont-ils fait fausse route ? Plus de 100 jours après la disparition du vol MH370 des écrans radar le 8 mars dernier, les recherches sont au point mort. Selon le New York Times, les radars militaires malaisiens pourraient être à l'origine de ce manque criant de résultats. 

Une étude internationale vient en effet de révéler que ces derniers n'avaient pas été étalonnés avec suffisamment de précision pour identifier l'altitude du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ce qui signifie que l'avion de ligne pourrait avoir continué de voler plus loin que ce que les recherches laissaient à penser jusqu'à présent.

L'avion aurait continué de voler après la perte de son signal

Angus Houston, un chef militaire australien à la retraite qui coordonne cette nouvelle étude, a déclaré au quotidien américain qu'au regard du "peu de fiabilité" des données des radars malaisiens, l'hypothèse selon laquelle l'appareil avait été endommagé dans les airs avant de fondre et d'exploser pouvait être infondée. 

Au contraire, cette découverte a conduit les enquêteurs à penser que l'avion n'aurait pas été abîmé dans les airs et qu'il aurait continué de voler sous contrôle plusieurs heures après la perte des contacts radars, avant de s'écraser au sud de l'océan Indien, faute de carburant.

À lire aussi

Selon le New York Times, cette conclusion a participé à la décision de déplacer la zone de recherches de l'épave de l'appareil de plusieurs centaines de kilomètres au sud-ouest de la zone fouillée jusqu'à peu au large de Perth, dans l'océan Indien. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/