1 min de lecture Crash Air Algérie

Avion Air Algérie : Paris écarte "la possibilité d'un tir depuis le sol"

Le gouvernement français estime "hautement improbable voire impossible" la possibilité que l'avion d'Air Algérie ait été abattu par un missile.

Le McDonnell Douglas MD-83 qui s'est écrasé au dessus du Mali. Ici le 7 juin 2014 (Archives)
Le McDonnell Douglas MD-83 qui s'est écrasé au dessus du Mali. Ici le 7 juin 2014 (Archives) Crédit : AFP / FLORENCIO MARTIN MELIAN
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Nous écartons depuis le début la possibilité d'un tir depuis le sol, hautement improbable voire impossible", a annoncé le secrétaire d'État aux Transports, Frédéric Cuvillier, ce vendredi 25 juillet, évoquant l'avion d'Air Algérie dont l'épave a été retrouvée au Mali.

Frédéric Cuvillier a rappelé que "les conditions météorologiques étaient extrêmement dégradées" au moment du crash de l'appareil. "Après, est-ce la raison principale, y a-t-il eu un problème technique ou peut-être cumulatif, il reste à déterminer cela", a-t-il déclaré aux caméras de France 2.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a également soutenu cette hypothèse. "Nous pensons que cet avion s'est abîmé pour des raisons qui tenaient aux conditions météorologiques", a-t-il déclaré ce vendredi, en précisant qu'"aucune hypothèse ne peut être écartée aussi longtemps que l'enquête n'a pas donné tous ses résultats". "Mais l'hypothèse la plus probable est effectivement celle-ci", a-t-il conclu.

Aucun rescapé

Le secrétaire d'Etat a par ailleurs fait savoir qu'il était "fort peu probable voire exclu qu'il y ait des survivants", compte tenu de l'état de l'avion.

À lire aussi
L'épave de l'avion Air Algérie a été retrouvée au Mali, près du Burkina Faso Crash Air Algérie
Crash Air Algérie : "Il nous manque une partie des informations", estime une proche des victimes

"Il semblerait que les débris soient concentrés, c'est important pour l'enquête qui sera diligentée, les boîtes noires seront plus facilement retrouvées". L'avion d'Air Algérie, qui effectuait la liaison Ouagadougou-Alger, a disparu jeudi 24 juillet, avec 116 personnes à bord dont 51 Français, alors qu'il survolait le Nord du Mali.

Sécurisation du site

Un centaine de militaires français, partis de Gao dans la nuit, sont arrivés ce vendredi matin dans la zone où s'est écrasé l'appareil afin de sécuriser le site, a fait savoir le ministère de la Défense. 

L'épave de l'appareil avait été localisée dans la nuit par un drone Reaper de l'armée française.

Crashs aériens en série : avez-vous peur de prendre l'avion ?
Nombre de votes : 5952 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash Air Algérie Mali Burkina Faso
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773409948
Avion Air Algérie : Paris écarte "la possibilité d'un tir depuis le sol"
Avion Air Algérie : Paris écarte "la possibilité d'un tir depuis le sol"
Le gouvernement français estime "hautement improbable voire impossible" la possibilité que l'avion d'Air Algérie ait été abattu par un missile.
https://www.rtl.fr/actu/international/avion-air-algerie-paris-ecarte-la-possibilite-d-un-tir-depuis-le-sol-7773409948
2014-07-25 10:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/T8pjhtT3I1hwNBihe6xBmg/330v220-2/online/image/2014/0725/7773409577_000-par7938528.jpg