2 min de lecture Attentats en Catalogne

Attentats en Espagne : ce que l'on sait de Younès A., le suspect en fuite

Le terroriste présumé, en fuite, pourrait être le conducteur de la camionnette qui a foncé dans la foule sur La Rambla, faisant 13 morts et une centaine de blessés, jeudi à Barcelone.

Les forces de l'ordre après l'attaque du fourgon sur la Rambla à Barcelone le 17 août
Les forces de l'ordre après l'attaque du fourgon sur la Rambla à Barcelone le 17 août Crédit : PAU BARRENA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Il est le dernier membre de la cellule terroriste derrière les attentats de Barcelone et Cambrils à toujours être dans la nature. Depuis deux jours, Younès A., Marocain de 22 ans, est recherché par la police espagnole, qui le soupçonne par ailleurs d'être le conducteur de la camionnette qui a fait 13 morts et une centaine de blessés sur La Rambla, à Barcelone, jeudi 17 août.

Younès A. est devenu le principal suspect depuis que Moussa O., soupçonné dans un premier temps d'être ce chauffeur en fuite, a été identifié vendredi 18 août  comme un des cinq assaillants abattus par les policiers à Cambrils, sur la côte catalane. La police, elle, se refuse à confirmer cette information, déclarant que le conducteur de la camionnette n'est toujours pas identifié.

Le terroriste présumé, en fuite, aurait loué jeudi en début d'après-midi une fourgonnette à Vic, au nord de Barcelone, et un Kangoo blanc, selon les informations du Parisien. Le Kangoo a finalement été retrouvé en Espagne samedi après-midi, d'après une source policière française, citée par le Parisien

Une cellule jihadiste d'une douzaine de membres

La cellule jihadiste derrière ces deux attentats, où 14 personnes ont été tuées, compterait une douzaine de membres, selon un responsable de la police. Le ministre de l'Intérieur espagnol a indiqué que la cellule a été "totalement démantelée, compte tenu des personnes qui sont mortes, de celles qui sont détenues et des identifications qui sont en cours mais que nous ne pouvons pas préciser". Le ministre a toutefois nuancé cette information, puisque Younès Abouyaaqoub est toujours en fuite. 

À lire aussi
Les familles de victimes se recueillent sur la mosaïque de Miro, sur les Ramblas de Barcelone, vendredi 17 août 2018, un an après les attentats en Catalogne Attentats en Catalogne
Attentats en Catalogne : un an après, Barcelone pleure ses victimes

La plupart des membres de la cellule avaient des liens avec une seule petite ville de 10.000 habitants au pied des Pyrénées, Ripoll. C'est là que trois suspects ont été arrêtés et qu'habitaient trois des morts identifiés vendredi, Moussa O., 17 ans, Saïd A. 18 ans, et Mohamed H. 24 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Catalogne Barcelone Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants