1 min de lecture Attentats en Catalogne

Attentats en Espagne : l'imam de Ripoll est mort dans l'explosion à Alcanar

La police catalane a confirmé la mort de l'imam de Ripoll, recherché depuis la double attaque, dans l'explosion d'une maison à Alcanar.

La façade de l'immeuble utilisé comme mosquée par l'imam de Ripoll, le 19 août 2017
La façade de l'immeuble utilisé comme mosquée par l'imam de Ripoll, le 19 août 2017 Crédit : PAU BARRENA / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

L'imam de Ripoll, Abdelbaki Es Satty, est bel et bien décédé dans l'explosion de la maison à Alcanar. Le chef de la police a confirmé sa mort lors d'une conférence de presse lundi 21 août. "Ce matin, nous avons dit qu'il était très probable qu'il s'agissait d'une des personnes retrouvées à la maison d'Alcanar. Les restes de l'imam étaient là-bas, il a désormais été identifié", a déclaré le major Josep Lluis Trapero, précisant que les "douze membres de la cellule jihadiste étaient soit arrêtés, soit tués"

Ce Marocain âgé d'une quarantaine d'années, qui a fait de la prison pour trafic de drogue de 2010 à 2014 et a séjourné dans la commune de Machelen, près de Bruxelles "entre janvier et mars 2016", avait disparu depuis mardi 15 août et était soupçonné d'être au centre de cette cellule terroriste responsable des attentats à Barcelone et Cambrils.

L'explosion de la maison à Alcanar a-t-elle précipité l'action des terroristes ? Le lien a rapidement été fait par la police. Les assaillants qui auraient perdu les composants nécessaires à la fabrication d'engins explosifs dans l'explosion d'Alcanar auraient changé leur plan initial. "L'explosion aurait pu les empêcher d'utiliser tout le matériel dont ils disposaient. Désespérés, ces individus se seraient précipités pour passer à l'action à Barcelone et Cambrils", avait noté le porte-parole de la police catalone après les attentats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Catalogne Terrorisme Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants