1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentats en Espagne : la voiture bélier, un mode opératoire récurrent
1 min de lecture

Attentats en Espagne : la voiture bélier, un mode opératoire récurrent

Deux attaques ont frappé la Catalogne le jeudi 17 et vendredi 18 août, à Barcelone et Cambrils. Comme à Nice ou à Berlin, le même mode opératoire est utilisé.

La camionnette qui a foncé sur la foule sur La Rambla, à Barcelone, le 17 août 2017
La camionnette qui a foncé sur la foule sur La Rambla, à Barcelone, le 17 août 2017
Crédit : PAU BARRENA / AFP
Attentats en Catalogne : un mode opératoire récurrent
00:47
Sina Mir

Jeudi 17 août, une camionnette se rue sur la foule présente sur La Rambla, artère passante et touristique de Barcelone. L'attaque fait 14 morts, dont une centaine de blessés. Parmi les victimes, on compte 26 Français. Quelques heures plus tard, à Cambrils, une seconde voiture fonce de nouveau sur les passants : les cinq "terroristes présumés" sont abattus dans la station balnéaire au sud de Barcelone. Six civils et un policier sont blessés dans l'attaque.

Ce mode opératoire est régulièrement utilisé par l'État Islamique, qui a revendiqué l'attentat à Barcelone : dès septembre 2014 le porte-parole de Daesh, Abu Mohamed al Adnani, demandait aux soldats du califat "d'utiliser un camion comme une tondeuse à Gazon". Le 14 juillet 2016 à Nice, à Berlin en plein marché de Noël, à Stockholm sur la principale zone piétonne de la ville, ou encore à Londres, à chaque fois les assaillants utilisent le même mode opératoire low-cost : une camionnette ou un semi-remorque loué pour quelques centaines d'euros, lancées sur la foule dans un endroit touristique très fréquenté.

Les principales cibles sont les membres de la coalition en Irak et en Syrie. Même si l'Espagne ne participe pas directement aux frappes sur place, comme le font la France et les États-Unis, elle assure tout de même, comme beaucoup de pays européens, un soutien logistique, notamment pour former les soldats irakiens ou kurdes sur la zone de conflit.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/