1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentats à Bruxelles : les frères El Bakraoui étaient fichés par les services anti-terroristes américains
1 min de lecture

Attentats à Bruxelles : les frères El Bakraoui étaient fichés par les services anti-terroristes américains

Les noms des deux frères kamikazes, responsables des attentats de Bruxelles mardi 22 mars, figuraient sur les fichiers anti-terroristes américains.

Les frères El Bakraoui, identifiés comme kamikazes des attentats de Bruxelles
Les frères El Bakraoui, identifiés comme kamikazes des attentats de Bruxelles
Crédit : DR
Anne-Sophie Blot & AFP

Deux des terroristes belges responsables des attaques simultanées à Bruxelles mardi 22 mars qui ont fait 31 morts et 300 blessés étaient, semble-t-il, dans le viseur des États-Unis. Les noms des deux frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui, qui se sont fait exploser à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, figuraient dans les fichiers anti-terroristes américains, selon la chaîne de télévision américaine NBC. 

La chaîne cite deux responsables américains anonymes, qui "n'ont pas précisé dans laquelle des nombreuses" bases de données ou listes américaines figuraient les deux frères, a précisé la chaîne. Les deux frères de nationalité belge avaient été condamnés en Belgique à de la prison pour des vols ou braquages. 
Ibrahim El Bakraoui, l'un des kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, avait été expulsé en juillet par la Turquie vers les Pays-Bas, selon le ministère néerlandais de la justice. Il avait été arrêté en juin par les autorités turques près de la frontière syrienne. Les autorités turques avaient prévenu La Haye de l'expulsion par note déposée dans un portail électronique, mais cette note "ne présentait absolument aucune information ou clarification" sur les personnes expulsées, selon le ministère néerlandais. 

Khalid El Bakraoui, qui a déclenché sa ceinture d'explosifs dans le métro de Bruxelles, était recherché dans l'enquête sur les attentats de Paris pour avoir loué sous un faux nom un logement à Charleroi utilisé par certains assaillants du 13 novembre. Il était visé depuis le 11 décembre par deux mandats d'arrêt, international et européen, délivrés par les juges d'instruction parisiens chargés d'enquêter sur ces attentats ayant fait 130 morts à Paris et Saint-Denis.

La rédaction vous recommande

 

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.