1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentats à Bruxelles : "Grâce au 13 novembre, on a pu agir rapidement", explique Benoît Ramacker
1 min de lecture

Attentats à Bruxelles : "Grâce au 13 novembre, on a pu agir rapidement", explique Benoît Ramacker

REPLAY / INVITÉ RTL - Le porte-parole du Centre de crise national belge estime qu'il est "trop tôt pour tirer un bilan définitif" après les attentats.

Les forces de l'ordre et les secours déployés à Bruxelles après les différentes explosions, mardi 22 mars
Les forces de l'ordre et les secours déployés à Bruxelles après les différentes explosions, mardi 22 mars
Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
Attentats à Bruxelles : "Grâce au 13 novembre, on a pu agir rapidement", explique Benoît Ramacker
00:04:26
Yves Calvi & Julien Absalon

24 heures après les attaques terroristes qui ont frappé l'aéroport et le métro de Bruxelles, les autorités belges ne peuvent pas encore communiquer autre chose que des bilans provisoires. "Il est encore trop tôt pour tirer un bilan définitif. Il y a des blessés qui sont encore dans un état grave", explique Benoît Ramacker, porte-parole du Centre de crise national belge, qui indique cependant sur RTL qu'un "bilan plus définitif" pourrait être communiqué dans la journée de mercredi 23 mars.

En attendant, les autorités belges se félicitent du bon déroulement des opérations de secours. "Tout ce qui a été mis en place, pour que tout le monde puisse être pris en main le plus rapidement possible, a extrêmement bien fonctionné", remarque Benoît Ramacker. Dans de telles situations, la priorité est à la fois portée sur l'assistance aux victimes et la prévention du risque de surattentat. "Les premières décisions prises ont été de geler la situation à Bruxelles, en demandant à chacun de rester chez soi, afin qu'on puisse s'occuper tout d'abord des victimes et ensuite veiller à la sécurité de tout le monde", souligne l'homme dont le service coordonne les différentes unités de secours.

Même si Benoît Ramacker affirme que personne n'est "jamais préparé à ce genre de drame", les autorités belges ont pu revoir et travailler leur dispositif après les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. "Malheureusement, grâce à ces événements on a pu mettre en place des coordinations qui permettent d'agir rapidement".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire