1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentats à Bruxelles : ce que l'on sait du suspect recherché par la police belge
2 min de lecture

Attentats à Bruxelles : ce que l'on sait du suspect recherché par la police belge

Info RTL INFO RTL / REPLAY - Un homme d'une vingtaine d'années, d'origine turque et propriétaire d'une Audi sombre immatriculée en Belgique, est recherché par toutes les polices d'Europe.

Les forces de l'ordre et les secours déployés à Bruxelles après les différentes explosions, mardi 22 mars
Les forces de l'ordre et les secours déployés à Bruxelles après les différentes explosions, mardi 22 mars
Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
Attentats à Bruxelles : ce que l'on sait du suspect recherché par la police belge
00:55
micros
La rédaction numérique de RTL

La Belgique se réveille meurtrie au lendemain des attaques simultanées perpétrés à Bruxelles. Une chasse à l'homme débute dans l'ensemble du pays pour retrouver l'un des auteurs présumés des attentats qui ont eu lieu mardi 22 mars. Quelques heures après les attaques, les autorités ont émis un avis de recherche, transmis aux pays frontaliers comme la France, d'un homme suspecté d'avoir participé à l'attaque de l'aéroport de Zaventem.

Dans ce document assez détaillé que RTL a pu consulter, le suspect est décrit comme étant un homme d'origine turque qui serait âgé de 22 ans. Surtout, l'individu est propriétaire d'une Audi S4 noire immatriculée en Belgique, un modèle ancien qui est activement recherché par la police. Par ailleurs, l'homme est connu des services de sûreté belge depuis avril dernier pour avoir voyagé en compagnie d'autres jeunes gens en Arabie Saoudite.

Combien d'engins explosifs ?

Pour en arriver là, les enquêteurs ont rapidement exploité les bandes de la vidéosurveillance de l'aéroport avant d'en isoler plusieurs images, dont une a fuité dans les médias belges avant d'être officiellement diffusée par les autorités. Sur cette image, on y distingue trois hommes qui poussent d'importantes valises sombres sur des chariots. L'homme recherché, habillé d'un bob sombre et d'une parka claire, accompagne deux hommes, sans doute les kamikazes qui ont déclenché la double explosion peu avant 8 heures du matin.

La police belge a également pu s'appuyer sur le témoignage d'un chauffeur de taxi qui a pris en charge les futurs kamikazes et leurs valises dans lesquelles se trouvaient vraisemblablement les bombes. Mais les enquêteurs s'interrogent sur le nombre d'engins explosifs. Le chauffeur affirme avoir chargé cinq bagages, alors qu'il n'y en a que trois de visibles sur les chariots filmés par les images de la vidéosurveillance.

À lire aussi

Les autres bombes n'ont-elles pas fonctionné ? D'autres avaient-elles été déposées ailleurs ? Sur les images captées à l'aéroport, un détail intrigue : le suspect recherché est le seul du trio à ne pas avoir la main gauche gantée. Or, ces gants servaient sans doute à marquer les détonateurs.

>> Suivez en direct sur RTL.fr l'évolution de la situation

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/