1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentat à Barcelone : 28 Français blessés, 18 hospitalisés dont 8 dans un état grave
12 min de lecture

Attentat à Barcelone : 28 Français blessés, 18 hospitalisés dont 8 dans un état grave

MINUTE PAR MINUTE - Deux attaques ont frappé Barcelone et Cambrils à quelques heures d'intervalle. Un bilan provisoire fait état de 14 morts, une centaine de personnes blessées, dont 28 Français.

De nombreuses personnes rendent hommage aux victimes de l'attentat de Barcelone
De nombreuses personnes rendent hommage aux victimes de l'attentat de Barcelone
Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Marie-Pierre Haddad & Eléanor Douet & AFP

L'Espagne a plongé dans l'horreur jeudi 17 août. À quelques heures d'intervalle, deux attentats à la voiture-bélier ont été commis en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne. La première attaque a eu lieu aux alentours de 17 heures. Treize personnes ont été tuées dans le cœur touristique de Barcelone après qu'une camionnette a foncé dans la foule de La Rambla. Jean-Yves Le Drian s'est rendu à Barcelone et a annoncé que 28 Français sont blessés, 18 sont hospitalisés. 8 Français se trouvent dans un état grave, dont 4 enfants. L'attentat a été rapidement revendiqué par le groupe État islamique.

Alors que le pays tentait toujours de comprendre ce qui s'était passé, un nouvel attentat a eu lieu à Cambrils, station balnéaire située à 120 kilomètres au sud de Barcelone, vers minuit. Cinq "terroristes présumés", qui avaient foncé dans la foule, ont été abattus par la police. "Les terroristes présumés circulaient dans une Audi A3 et ont apparemment renversé plusieurs personnes avant de se heurter à une patrouille des Mossos d'Esquadra et la fusillade a commencé", a indiqué un porte-parole du gouvernement régional. Certains d'entre eux portaient des ceintures d'explosifs. Une femme présente sur les lieux est décédée. 

Deux jours avant, une explosion a fait un mort à Alcanar, à 219 kilomètres de la capitale catalane. Selon les autorités, elle serait liée aux attaques de Barcelone et Cambrils. La police catalane, Les Mossos, soupçonnent la "préparation d'un engin explosif". Quatre individus ont été interpellés (trois à Cambrils et un à Alcanar).

Attentats en Catalogne

Retrouvez le point sur la situation

18h04 - Pour continuer à suivre l'évolution de la situation, rendez-vous ici.

17h21 - Depuis Barcelone, Jean-Yves Le Drian annonce un nouveau bilan du côté français. 28 Français ont été blessés dans l'attentat sur La Rambla, dont 18 sont hospitalisés. 8 personnes se trouvent dans un état grave, dont 4 enfants.

16h40 - Au moins un ressortissant américain a été tué dans les attentats qui ont frappé Barcelone et Cambrils, en Espagne, a annoncé vendredi le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. "Nous adressons nos pensées et prières aux familles" de toutes les victimes, a ajouté le chef de la diplomatie américaine. 

À lire aussi

16h12 - Selon un bilan provisoire, 14 personnes ont perdu la vie dans la double attaque terroriste qui a touché Barcelone et Cambrils les 17 et 18 août.

Attentats en Catalogne

15h50 - Selon Josep Luis Trapero le chef de la police catalane, "une seule cellule terroriste" serait à l'origine de l'attaque. "Nous travaillons sur une hypothèse : l'attentat aurait été préparé longtemps à l'avance, pendant plusieurs semaines, depuis le logement d'Alcanar et par plusieurs individus". Il ajoute que "l'explosion aurait pu les empêcher d'utiliser tout le matériel dont ils disposaient. Et désespérés, ces individus se seraient précipités pour passer à l'action à Barcelone et Cambrils". 

Concernant l'identité des quatre personnes interpellées, Josep Luis Trapero précise que "trois sont détenues à Ripoll et une autre à Alcanar" et qu'il s'agit de "trois Marocains et d'un Espagnol". Selon les premières identification, aucun d'entre eux n'est connu de services antiterroristes. Ils sont âgés de 21, 27, 28, et 34 ans. 

Le chef de la police a aussi donné des informations sur l'explosion qui a eu lieu le 16 août, soit deux jours avant les attentats de Barcelone et Cambrils, à Alcanar. Selon les premiers éléments de l'enquête, cela est "clairement lié" à l'attaque terroriste. Il affirme qu'un "engin explosif" était en cours de préparation au sein de l'appartement.

15h40 - Le principal suspect recherché pour l'attentat qui a fait 13 morts à Barcelone, le conducteur d'une camionnette ayant écrasé des dizaines de piétons, pourrait se trouver parmi les assaillants abattus plus tard à Cambrils, au sud-ouest de Barcelone, a annoncé la police vendredi. "L'enquête va dans ce sens, il y a un indice, plus d'un indice, mais nous n'avons pas de preuve concrète", a indiqué le porte-parole de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero, lors d'une conférence de presse, répondant à un journaliste qui lui demandait si cet homme avait été tué. Auparavant, il avait précisé que trois des cinq suspects tués avaient été identifiés. 

15h30 - Des milliers de personnes rassemblées sur la principale place de Barcelone ont observé une minute de silence en présence du roi et des principales autorités d'Espagne, avant de scander "nous n'avons pas peur", au lendemain des attentats qui ont ensanglanté la Catalogne. "No tinc por, no tinc por", ("Nous n'avons pas peur" en Catalan) ont scandé une dizaine de fois, d'un ton grave, les milliers de Barcelonais qui avaient décidé de participer à ce rassemblement à midi, place de Catalogne à Barcelone. 

15h26 - Emmanuel Macron s'est entretenu ce vendredi matin avec le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy pour "faire le point sur la situation des victimes, les circonstances des attentats" en Catalogne et "l'enquête en cours", a indiqué l'Élysée. "Les autorités de nos deux pays sont en contact étroit pour les suites à donner à cette attaque terroriste (...) "Le président de la République a témoigné (de) la solidarité de la France, qui se tient aux côtés de l'Espagne dans cette tragique épreuve et est prête à lui apporter toute l'aide nécessaire pour y faire face".  

15h03 - Les auteurs des attentats en Espagne préparaient "une attaque de plus grande envergure", selon la police. "Ils préparaient un attentat ou plusieurs. L'explosion d'Alcanar a permis d'éviter (...) des attentats de plus grande envergure", a déclaré Josep Lluis Trapero, faisant allusion à l'explosion qui a fait un mort mercredi soir dans une maison de cette ville à 200 km au sud de Barcelone, dont les occupants, selon la police, préparaient un engin explosif. 

14h28 - Partout en France, des hommages sont organisés en mémoire des victimes des attentats de Barcelone et Cambrils.

14h02 - Une quatrième personne a été arrêtée en lien avec les attentats de jeudi à Barcelone et Cambrils dans le nord-est de l'Espagne, a annoncé vendredi la police de Catalogne. "Arrestation d'une quatrième personne liée aux événements des dernières heures à Cambrils et Barcelone", a écrit la police sur son compte Twitter sans plus de précisions. La police n'a pas donné de détails sur son identité ni s'il s'agissait de Moussa Oukabir, recherché par les autorités et dont le frère Driss, marocain, fait partie des personnes déjà arrêtées à Ripoll. 

13h56 - Dans une vidéo diffusée par NBC News, on aperçoit la maire de Barcelone émue aux larmes. Ada Colau, ancienne militante du mouvement des "Indignés" était arrivée au pouvoir en 2015. Soutenue par plusieurs partis de gauche, la femme politique s'était fait connaître après avoir dénoncé l'escroquerie immobilière qui, selon elle, sévirait dans le pays.

13h51 - Édouard Philippe a présenté ses "condoléances au peuple espagnol" face au "drame terrible qui a frappé Barcelone et la région catalane" et promis une "coopération maximale et totale" de la France, lors d'un déplacement dans le Gers. "Permettez-moi d'exprimer toutes mes condoléances au peuple espagnol, aux familles des victimes, toute ma sympathie, mon amitié même, et aussi tout le souci constant du gouvernement français d'apporter une aide, une coopération maximale et totale au gouvernement espagnol face à ce drame terrible qui a frappé Barcelone et la région catalane dans la nuit d'avant-hier à ce matin", a déclaré le Premier ministre. 

"Ça n'est pas la première fois qu'une ville de fête, de liberté, de culture, est frappée par un attentat aveugle et terrible et à chaque fois nous revivons ce que nous avons connu en France et nous constatons la même terreur, le même drame, la même tristesse, parfois aussi même la même incompréhension, a-t-il poursuivi. À chaque fois aussi nous voyons dans ces villes européennes des secours organisés, de vrais actes de courage, une solidarité qui s'exprime immédiatement et la volonté de ne jamais céder ni à la peur ni à la terreur que souhaite instiller dans nos esprits ceux qui, d'une façon ou d'une autre, ont décidé de nous déclarer la guerre", a-t-il fait valoir. 

13h30 - Une minute de silence sera observée avant les matches de Ligue 1 et de Ligue 2 ce week-end en France, en hommage aux victimes des attentats en Espagne. "En signe d'hommage et de solidarité avec les victimes de la tragédie de Barcelone survenue hier, la LFP a décidé d'observer une minute de silence sur tous les terrains" avant le coup d'envoi des rencontres de la 3e journée de Ligue 1 et de la 4e journée de Ligue 2", indique la LFP. Le bilan provisoire des attentats s'élève à 14 morts. 

13h18 - Selon les dernières informations, les victimes des attentats en Catalogne sont issues de 34 nationalités différentes. Les victimes, tuées et blessées, viennent du monde entier notamment d'Europe mais aussi d'Asie, d'Amérique latine et du nord, précise un communiqué de la protection civile. 

12h55 - Après les deux attaques survenues à Barcelone et Cambrils les 17 et 18 août, le monde du sport, notamment les joueurs lié au Barça, ont rendu hommage aux victimes.

12h51 - En plein duplex d'un journaliste après l'attentat de Barcelone, un homme portant un tee-shirt "FCK ISIS" apparaît à l'écran.

La rédaction vous recommande

12h45 - Le bilan des victimes passe à 14 morts. Une victime de l'attaque de Cambrils a succombé à ses blessures.

12h17 - Barcelone, Cambrils, Ripoll, Alcanar... Que s'est-il passé ?
(Passez votre souris sur les points situés sur la carte pour afficher les informations)

12h14 - Retour sur la journée d'horreur en Espagne.

Attentats Catalogne

12h09 - Le parquet de Paris a ouvert une enquête antiterroriste, à la suite de l'attentat perpétré Barcelone.

11h38 - Vingt-six Français, dont 17 grièvement, ont été blessés dans l'attentat de Barcelone. Dans un nouveau tweet, Emmanuel Macron a apporté son soutien aux victimes et à leurs proches.  

11h10 - La cathédrale de Notre-Dame de Paris annonce que la messe de dimanche soir sera dédiée aux victimes. "Après l'horrible attentat de Barcelone, je tiens à vous assurer de ma prière pour les victimes et pour la communauté catholique de Barcelone et les catalans et toute l'Espagne", a écrit le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, dans un message à son homologue barcelonais, le cardinal Juan José Omella. Elle se tiendra à 18h30 et rendra aussi hommage aux victimes des autres attentats et catastrophes naturelles de l'été, au Burkina Faso, au Pakistan et en Sierra Leone.

10h42 - Les autorités catalanes appellent les internautes à les aider dans leurs recherches sur l'attentat. Ils communiquent ainsi leur adresse mail : mossos.terrorisle@gentcat.cat, et leur numéro : +34 934 285 220.

10h01 - Vendredi 18 août à 12h, les institutions espagnoles ont décrété une minute de silence sur la Plaza de Catalunya à Barcelone. Un hommage aux victimes des deux attaques sera rendu afin de montrer que le pays reste "uni face à la barbarie", rapporte le quotidien espagnol El Diario. Le roi Felipe VI participera à cet hommage, a-t-il annoncé dans un message du Palais royal, avant d'ajouter : "Ils ne nous terroriseront pas. Toute l'Espagne est à Barcelone. La Rambla appartiendra de nouveau à tout le monde". 

9h50 -
Les Mossos d'Esquadra, police régionale de Catalogne, assurent finalement que les ceintures explosives retrouvées sur les cinq hommes abattus à Cambrils dans la nuit du 17 au 18 août étaient factices.

9h44 - Selon les autorités, citées par le quotidien espagnol El País, le troisième homme interpellé vendredi 18 août aurait des liens de parenté avec le premier homme arrêté la veille.

8h48 - Un suspect a été arrêté à Ripoll. Ainsi, ce sont trois hommes qui ont été interpellés par les autorités catalanes.

8h30 - Voici un point sur la situation : 
-Jeudi 17 août vers 17 heures, une voiture a foncé dans la foule sur La Rambla, à Barcelone. Selon un dernier bilan, 13 personnes sont décédées et 100 blessées. À l'antenne de RTL, Gérard Collomb annonce que 26 Français figurent parmi les blessés et 17 se trouvent dans un état grave

-Une autre attaque a été commise à Cambrils, à 120 kilomètres au sud de Barcelone, vers 2 heures du matin. Cinq "terroristes présumés", qui portaient des ceintures explosives ont foncé sur la foule. Ils ont été abattus par la police. "Les terroristes présumés circulaient dans une Audi A3 et ont apparemment renversé plusieurs personnes avant de se heurter à une patrouille des Mossos d'Esquadra et la fusillade a commencé", a indiqué un porte-parole du gouvernement régional. Six civils et un policier ont été blessés.

-L'attentat commis sur La Rambla a été revendiqué par le groupe État islamique

-Le conducteur de la camionnette a pris la fuite après avoir fauché les passants et est toujours recherché ce vendredi matin. En revanche, deux suspects, un Espagnol et un Marocain, ont été arrêtés par la police dans deux localités éloignées respectivement de 100 et 200 km de Barcelone.

8h19 - Sur RTL, Gérard Collomb fait un point sur l'enquête : "Le conducteur de la camionnette est toujours en fuite. On s'aperçoit que l'on avait à faire, non pas à des individus isolés, mais à un réseau organisé. On voit bien que l'Espagne était confrontée à une menace grande. Nous n'avons pas, pour le moment, d'identification d'individus qui étaient en France, mais les choses doivent être confirmées".

Le ministre de l'Intérieur ajoute qu'il "n'y avait pas de menace précise, mais une alerte générale. En France, le niveau d'alerte est important, il faut mobiliser les militaires, la police et la gendarmerie. La menace reste toujours importante". Concernant l'opération militaire, il indique que le dispositif pourra être revu : des patrouilles "moins statistiques" sont prévues, ainsi qu'"un dispositif plus mobile". Il ajoute que 17 Français sont blessés dans un état grave.

08h12 - Alors qu'un premier attentat à Barcelone a fait 13 morts jeudi 17 août, une nouvelle attaque à la voiture-bélier a frappé la station-balnéaire de Cambrils, au sud de la capitale catalane. Les deux attaques seraient liées.

La rédaction vous recommande

08h08 - Jean-Yves Le Drian se rendra dans la journée à Barcelone "afin de rendre visite aux victimes françaises de cet acte lâche et d'assurer du soutien de la France le peuple et les autorités espagnols". Les 13 personnes tuées et la centaine de blessés sont au moins de 18 nationalités différentes, selon les services de protection civile espagnols. 

08h01 - Selon El Mundo, la police espagnole lance un appel à témoins afin de recueillir des informations sur les attaques perpétrées à La Rambla et Cambrils. Un numéro de téléphone a été mis à disposition : 937.285.220, ainsi qu'une adresse mail : mossos.terrorisme@gencat.cat

7h51 - Au micro de RTL, Christian Estrosi déclare : "Je revois cette scène de guerre, car c'est bien de cela dont il s'agit. (...) Contre les voitures béliers, il faut équiper la ville. À Nice, nous avons complètement isolé la circulation automobile et la circulation piétonne sur la Promenade des Anglais. Je pense qu'au-delà des mesures que doit prendre le gouvernement français, le fait qu'il faut prendre en compte que les premiers confrontés à ces menaces sont les maires". Le maire de Nice souhaite "organiser au mois de septembre, une grande réunion des maires des villes européennes. Barcelone c'est un symbole de la Méditerranée".

Il ajoute : "Je voudrais lancer un appel pour que la vie soit plus forte que la mort (...) Malgré un an de deuil, il y a une affluence de nos visiteurs, les niçois font la fête tous les soirs. Je suis sûr que Barcelone se relèvera. Il faut sans doute donner plus de cohérence aux service de renseignement". 

7h48 - Le ministère des Affaires étrangères annonce que 26 Français ont été blessés dans l'attentat de Barcelone, 11 se trouvent dans un état grave. 

7h29 - La presse rend hommage aux victimes de l'attentat de Barcelone. 

"Terreur sur les Ramblas", titre "Libé"
"Terreur sur les Ramblas", titre "Libé"
Crédit : Libération
"Terreur sur les Ramblas", titre "Libé"
"Le Figaro" souligne que l'Espagne n'avait jamais été frappée par Daesh
Pour "Aujourd'hui en France", les touristes étaient la cible des terroristes
La une du quotidien "El Mundo"
Les blessés sur La Rambla à la une du "Guardian"
Le "Sun" a tenu à dire ce qu'il pense des terroristes
"Terreur sur les Ramblas", titre "Libé" Crédits : Libération
"Le Figaro" souligne que l'Espagne n'avait jamais été frappée par Daesh Crédits : Le Figaro
Pour "Aujourd'hui en France", les touristes étaient la cible des terroristes Crédits : Aujourd'hui en France
La une du quotidien "El Mundo" Crédits : El Mundo
Les blessés sur La Rambla à la une du "Guardian" Crédits : The Guardian
Le "Sun" a tenu à dire ce qu'il pense des terroristes Crédits : The Sun
1/1

7h05 - La première attaque qui a touché le centre de Barcelone à 17h a été revendiquée par l'État islamique. Ce n'est pas le cas pour l'instant de la seconde attaque, perpétrée dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 août à Cambrils. 

6h30 -
Bonjour à toutes et à tous. Suivez l'évolution de la situation après les deux attentats à la voiture bélier qui ont frappé Barcelone et Cambrils, jeudi 17 août.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/