1 min de lecture Attentats en Tunisie

Attentat du Bardo : deux Français ont fait croire à leur mort pour se protéger

REPLAY / DOCUMENT RTL - L'attaque du musée du Bardo à Tunis a fait 22 morts dont quatre Français, le 18 mars derniers. Le bilan aurait pu s'alourdir si Yvon et Maryline n'avaient pas maquillé leur mort pour rester en vie.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Attentat du Bardo : deux Français ont échappé au pire en se faisant passer pour mort Crédit Image : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil
Journaliste RTL

Maryline et Yvon se trouvaient dans le musée du Bardo à Tunis lors de l'attentat qui a fait 22 victimes, le 18 mars dernier. Blessés par balles, ces deux Français doivent la vie à la mise en scène de leur mort. Au moment de la fusillade, le couple est séparé et Maryline voit son compagnon maculé de sang : "Il y avait d'autres personnes allongées sur Yvon et elles perdaient beaucoup de sang, décrit-elle. J'ai vu une mare de sang avec des gros gros caillots de sang. Je n'avais jamais vu ça de ma vie. Et comme Yvon a eu ce réflexe, j'ai dit on va mettre du sang sur la tête comme ça on va croire qu'on est mort."

J'ai dit on va mettre du sang sur la tête comme ça on va croire qu'on est mort.

Maryline, rescapée de l'attentat du Bardo
Partager la citation

"Moi j'imaginais qu'elle était morte, poursuit Yvon, et puis à un moment donné c'était plus fort qu'elle, elle s'est traînée un peu et elle m'a dit Yvon et j'ai dit "Je suis là". Aujourd'hui, le couple s'interroge : "C'est sûr que nous, on se pose des questions, confie Maryline. Pourquoi on est en vie et pourquoi pas les autres ? Il va falloir vivre avec." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Tunisie Attentat Musée
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants