1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentat de Manchester : le témoignage poignant d'une jeune rescapée de 13 ans
2 min de lecture

Attentat de Manchester : le témoignage poignant d'une jeune rescapée de 13 ans

DOCUMENT RTL - Eloïse s'est retrouvée "juste à côté" de l'explosion de la bombe. Elle raconte la panique dans la salle et se confie sur son état de choc.

La police aux abords de la Manchester Arena, le 23 mai
La police aux abords de la Manchester Arena, le 23 mai
Crédit : PAUL ELLIS / AFP
Attentat de Manchester : le témoignage poignant d'une jeune rescapée de 13 ans
02:40
Quentin Vinet & Julien Absalon

Elle pensait vivre un moment de fête. Eloïse a 13 ans. Cette jeune adolescente franco-britannique était à la Manchester Arena pour le concert de la pop-star américaine Ariana Grande, lundi 22 mai. Accompagnée d'une amie, elle s'est retrouvée à proximité de l'explosion de la bombe actionnée par le kamikaze. "C'est un choc. J'étais juste à côté, quand ça s'est passé. C'était devant moi", raconte-t-elle au micro de RTL, deux jours après l'attentat revendiqué par Daesh et dans lequel vingt-deux personnes ont péri selon un bilan établi le 24 mai.

Comme l'ont montré certaines vidéos tournées au cœur de la salle, la détonation a engendré un immense mouvement de panique parmi le jeune public qui était "très content" après la performance de leur idole. "J'ai vu beaucoup de fumée. Tout le monde a commencé à courir, à crier et pleurer, parce qu'on ne savait pas ce qu'il se passait", décrit Eloïse, pensant uniquement sur le moment à "sortir" de ce chaos. "Tu ne penses pas à ce que ça peut être. (...) Il y avait beaucoup de petites filles et de gens en groupe. Moi, j'étais juste avec une autre fille. J'ai pris la main de ma copine et on a couru. Il y a beaucoup de gens qui poussaient. Quand on allait arriver dehors, il y a plein de gens qui essayaient de sortir donc on était un peu coincés. Beaucoup de filles ne comprenaient ce qu'il se passait. Les mamans disaient 'C'est juste un ballon !' pour ne pas les faire pleurer".

Deux jours après, Eloïse ressasse le moment de l'explosion : "Les gens à qui tu parles veulent te poser des questions, comprendre comment c'était et il faut raconter l'histoire. C'est très dur parce que je n'arrive pas à me sortir l'image de la bombe. Quand tu parles, tu vois l'image d'une bombe devant toi. C'est effrayant". À l'heure actuelle, elle ne sait pas si elle sera en mesure de surmonter ce traumatisme et capable d'assister à un autre concert : "Je ne sais pas parce que, maintenant, si quelqu'un fait un bruit très fort, j'ai un peu peur".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/