1 min de lecture Terrorisme

Attentat de Manchester : le frère du kamikaze reconnaît appartenir à Daesh

Arrêté sur sol libyen, Hachem 19 ans, était au Royaume-Uni pendant la préparation de l'attaque.

>
Attentat de Manchester : le frère du kamikaze reconnaît appartenir à l'État islamique Crédit Image : STR / AFP | Crédit Média : Gautier Delhon-Bugard | Durée : | Date :
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

Huit suspects sont désormais entre les mains de la justice. Complices, artificier mais aussi membres de la famille de Salman Abedi, soupçonné d'être le kamikaze de Manchester. Le frère et le père de ce dernier ont été arrêtés dans la capitale libyenne Tripoli, a annoncé mercredi 24 mai 2017 une unité des services de sécurité libyens. Arrêté mardi, Hachem Abedi, né en 1997 en Grande-Bretagne, "a indiqué qu'il appartenait à l'EI ainsi que son frère Salman Abedi", affirme sur sa page Facebook la Force de dissuasion, qui fait office de police, loyale au gouvernement d'union nationale (GNA) en Libye.

Et il a "admis qu'il se trouvait en Grande-Bretagne durant la période de préparation de l'attentat", ajoute-t-on de même source. "Il s'est avéré qu'il était pleinement au courant des détails de cette opération terroriste", selon le texte accompagné d'une photo présentée comme étant celle de Hachem Abedi en tenue bleue des prisonniers.

Hachem Abedi "était surveillé depuis un mois et demi" et "les équipes d'investigation ont fourni des renseignements selon lesquels il préparait un acte terroriste dans la capitale Tripoli", a ajouté la Force de dissuasion. Il a été arrêté au moment où il recevait 4.500 dinars libyens (environ 600 euros) envoyés par son frère Salman, selon la même source qui ne fournit pas plus de détails.

Mercredi, c'est le père de l'auteur présumé de l'attentat, Ramadan Abedi, qui a été arrêté à son domicile à Tripoli. Un proche de la famille qui vivait lui aussi à Manchester, a indiqué à l'AFP que Salman Abedi se trouvait en Libye avant de se rendre en Grande-Bretagne quatre jours avant l'attentat du 22 mai. "Son père voulait que son fils reste en Libye. Mais Salman a insisté pour rentrer à Manchester", a-t-il dit sous le couvert de l'anonymat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Royaume-Uni Libye
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants