2 min de lecture Photographie

Attentat de Las Vegas : comment cette incroyable photo a été prise

L'auteur de cette image explique comment il a réussi à immortaliser le passage de l'avion de Donald Trump derrière l'hôtel qui a servi au tueur de Las Vegas.

Simon_245 Le Son de l'Image Simon Buisson iTunes RSS
>
Le Son de l'Image du 06 octobre 2017 Crédit Image : MIKE BLAKE / REUTERS | Crédit Média : Simon Buisson | Durée : | Date : La page de l'émission
Simon Buisson
Simon Buisson

Nous sommes le mercredi 4 octobre. Trois jours après la tuerie de Las Vegas qui a fait 59 morts et plus de 500 blessés, Donald Trump vient de se rendre au chevet des victimes. Il repart à bord d'Air Force One, l'avion présidentiel. L'aéroport n'est qu'à seulement dix minutes du Mandalay Bay, l'hôtel d'où Stephen Paddock a tiré sur la foule.

Lorsque l'appareil décolle, Mike Blake, photographe à Reuters, prend le fameux cliché. Le building jaunâtre du Mandalay Bay occupe toute la partie gauche de l'image. On distingue, au 32e étage, deux vitres brisées.

Ce sont les fenêtres de la suite du tireur, où il s'est retranché, d'où il a tiré. Sur la droite de l'image, il y a le ciel bleu avec l'avion du président des États-Unis en pleine ascension. Sur l'appareil, on voit le drapeau américain.

La photo n'a pas été prise par hasard.

Mike Blake, photographe
Partager la citation

Mike Blake avait imaginé cette image, la veille, avec des collègues. Il raconte, au micro de RTL : "La photo n'a pas été prise par hasard. On n'avait pas vraiment l'agenda exact du Président. On savait à quelle heure il arrivait, mais on ne savait pas à quelle heure il partait. On savait que c'était autour de 13 heures. Alors à 13h15, pendant que j'attendais, j'ai envoyé un SMS à un photographe qui voyageait avec l'équipe de presse. Il m'a dit qu'ils se trouvaient à quelques minutes de l'aéroport, ce qui nous a aidé".

À lire aussi
L'image a été réalisée grâce à une échelle logarithmique Propulsé
L'Univers entier visible sur une seule photo

Positionné, il voit la photo se composer devant ses yeux : "Quand l'avion est entré dans mon champ de vision, j'ai compris qu'il volait très très bas, bien plus que ce que je ne croyais. Et quand l'avion est passé derrière l'hôtel, je l'ai perdu. Alors j'ai déplacé mon objectif vers les vitres brisées, pour voir l'effet qu'elles donneraient, le soleil qui venait de derrière s'est mis à illuminer les moteurs et ça a marché".

Comme un air de 11 septembre

Mike Blake a tout de suite compris l'importance de cette photo. Depuis son arrivée à Las Vegas, au lendemain de la fusillade, il voulait absolument photographier les deux vitres brisées de l'hôtel, devenues le symbole de cette tragédie. Mais pour lui, cette image raconte aussi l'histoire d'une Amérique en deuil.

"Les gens peuvent voir une image et essayer d'en tirer un message. Je crois que ça permet de prendre du recul sur ce qui s'est passé ici, et penser qu'un fou a fait quelque chose qui a forcé le Président a venir ici. On peut débattre de Trump, mais le boulot du Président est de rassembler son pays et il est venu ici pour nous rassembler", considère le photographe.

Si cette photo touche, c'est peut-être parce qu'elle évoque à tous une autre image qui hante les États-Unis et le monde depuis seize ans : celle du deuxième avion percutant la Tour Sud du World Trade Center, le 11 septembre 2001.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Photographie Las Vegas États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants