3 min de lecture Turquie

Attentat d'Istanbul : la police diffuse une photo du suspect

La traque se poursuit en Turquie pour arrêter l'auteur présumé de l'attentat qui a fait 39 morts dans une boîte de nuit huppée d'Istanbul la nuit du Nouvel an. Les autorités turques ont arrêté huit personnes dans le cadre de l'enquête.

La police turque a diffusé le portrait du suspect de l'attentat d'Istanbul.
La police turque a diffusé le portrait du suspect de l'attentat d'Istanbul. Crédit : HANDOUT / DOGAN NEWS AGENCY / AFP
116479248050822449794
Anne-Sophie Blot
et AFP

Trois jours après l'attentat qui a fait 39 morts dans le nightclub Reina à Istanbul, la nuit du Nouvel an, la chasse à l'homme ne faiblit pas pour interpeller l'assaillant en fuite. Les autorités ont identifié un suspect lundi 2 janvier et ont diffusé son portrait. Selon des médias turcs, la photo est tirée d'une vidéo du suspect diffusée sur Twitter. On y voit l'homme, filmé à la manière d'un selfie, se baladant sur la place Taksim, dans le centre d'Istanbul.

Des "données relatives aux empreintes digitales et à l'apparence" du tueur ont été obtenues, avait auparavant déclaré le porte-parole du gouvernement Numan Kurtulmus, évoquant une "enquête difficile". "Nous allons rapidement entrer dans le processus d'identification", avait-t-il ajouté. Dans le cadre de l'enquête, des équipes de la police antiterroriste d'Istanbul ont arrêté et placé en garde à vue huit personnes lundi.

"Sang-froid et professionnalisme" du tueur

Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme armé d'un fusil d'assaut a surgi devant la discothèque située au bord du Bosphore, a semé la mort parmi les quelque 800 personnes venues célébrer la nouvelle année. Selon les médias turcs, l'assaillant a tiré entre 120 et 180 balles en à peine dix minutes, avant de changer de tenue et de s'enfuir. "Le sang-froid de l'assaillant, son professionnalisme dans l'usage de son arme, le fait qu'il ait choisi comme munitions des balles blindées qui sont plus efficaces au milieu d'une foule, le fait qu'il ait vidé quatre chargeurs en trois minutes et qu'il ait pu s'enfuir tranquillement suggèrent une expérience du terrain. Ce terrain est sûrement la Syrie et/ou l'Irak", explique au quotidien turc Hürriyet un haut responsable sécuritaire, sous le couvert de l'anonymat. 

À lire aussi
 Ekrem Imamoglu, candidat des partis d'opposition à Erdogan lors d'une conférence de presse ce 1er avril. Turquie
Turquie : le candidat de l'opposition revendique à son tour la victoire à Istanbul

Selon Hürriyet, les enquêteurs estiment que l'assaillant pourrait être lié à une cellule qui a commis un triple attentat-suicide à l'aéroport Atatürk d'Istanbul qui a fait 47 morts en juin, imputé à Daesh par les autorités. Selon ce quotidien, les enquêteurs pensent que l'agresseur serait originaire d'Asie centrale, d'Ouzbékistan ou du Kirghizstan. "Le danger persiste", a écrit lundi le chroniqueur Abdulkadir Selvi dans le quotidien Hürriyet. "Tant que ce terroriste ne sera pas arrêté, nous ne saurons pas où et quand un massacre pourrait avoir lieu."

147 membres présumés de Daesh arrêtés

L'attaque a été revendiquée par le groupe État islamique, une première en Turquie. Dans un communiqué, les jihadistes ont accusé la Turquie, pays peuplé majoritairement de musulmans, de s'être alliée aux chrétiens, vraisemblablement en référence à la coalition internationale antijihadiste menée par Washington et dont fait partie Ankara. Cet attentat survient dans un contexte de forte menace terroriste en Turquie, déjà ensanglantée à de nombreuses reprises en 2016

Alertée à de nombreuses reprises, notamment par les États-Unis, sur le risque d'un attentat pendant le réveillon, la police antiterroriste turque avait interpellé la semaine dernière 147 membres présumés de Daesh sur son territoire - des étrangers pour la plupart -, selon le ministère de l'Intérieur. Plus de 17.000 policiers étaient mobilisés à Istanbul dans la nuit de samedi à dimanche. 

Le drame pourrait ainsi mettre en lumière d'éventuelles failles dans les services de sécurité et de renseignement, fortement perturbés depuis les purges consécutives au coup d'État manqué contre le président Erdogan, le 15 juillet dernier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Istanbul Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786567486
Attentat d'Istanbul : la police diffuse une photo du suspect
Attentat d'Istanbul : la police diffuse une photo du suspect
La traque se poursuit en Turquie pour arrêter l'auteur présumé de l'attentat qui a fait 39 morts dans une boîte de nuit huppée d'Istanbul la nuit du Nouvel an. Les autorités turques ont arrêté huit personnes dans le cadre de l'enquête.
https://www.rtl.fr/actu/international/attentat-d-istanbul-la-police-diffuse-une-photo-du-suspect-7786567486
2017-01-03 10:46:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2VAdXitWG0o8XNqgd6ro1w/330v220-2/online/image/2017/0103/7786567801_la-police-turque-a-diffuse-le-portrait-du-suspect-de-l-attentat-d-istanbul.jpg