1 min de lecture Royaume-Uni

Attentat à Manchester : il est "clair" que l'enquête porte sur un réseau

Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat qui a fait au moins 22 morts et 59 blessés à la Manchester arena.

Des policiers à Manchester au lendemain de l'attentat
Des policiers à Manchester au lendemain de l'attentat Crédit : Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Moins de 48 heures après l'explosion au sein de la Manchester arena après un concert d'Ariana Grande, l'enquête se poursuit. La police britannique a expliqué ce mercredi 24 mai, qu'il était "très clair que l'enquête porte sur un réseau" concernant l'attentat à la bombe qui a fait au moins 22 morts lundi à Manchester, confirmant que le kamikaze n'avait vraisemblablement pas agi seul. Le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins, a ajouté que "quatre personnes" étaient actuellement en garde à vue dans le cadre de l'enquête. 

Trois hommes ont été arrêtés dans le sud de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre), "en lien" avec l'enquête sur l'attentat de lundi dans une salle de concert de la ville, a annoncé la police. Un premier homme avait déjà été arrêté mardi dans le sud de la ville à la suite de l'attentat qui a fait 22 morts et 59 blessés et a été revendiqué par le groupe État islamique. Le kamikaze de l'attentat de Manchester n'a "probablement" pas agi seul et était "connu" des services de renseignement, a révélé mercredi le gouvernement britannique, après avoir mis le pays en état d'alerte maximale par crainte d'une nouvelle attaque imminente. 

"Nous ne pouvons ignorer la possibilité qu'un groupe d'individus plus large soit lié à l'attentat de Manchester", a déclaré mardi soir la Première ministre Theresa May, annonçant également des renforts de l'armée pour épauler la police. L'auteur de l'attentat, identifié comme Salman Abedi, 22 ans, Britannique d'origine libyenne, avait des liens "avérés" avec l'État islamique et il  est "sans doute" passé par la Syrie, a déclaré mercredi le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Terrorisme Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants