2 min de lecture Terrorisme

Attentat à Londres : où en est l'enquête ?

L'attentat, qui a fait au moins 7 morts et près de 50 blessés à Londres dans la nuit de samedi à dimanche, a été revendiqué par Daesh. L'enquête se poursuit.

Des policiers près de Borough Maket, dans le centre de Londres, le 4 juin.
Des policiers près de Borough Maket, dans le centre de Londres, le 4 juin. Crédit : Chris J Ratcliffe / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Londres s'est réveillée meurtrie dimanche 4 juin. Samedi, peu après 23 heures, trois assaillants ont foncé dans la foule sur le London Bridge avant d'attaquer des passants au couteau dans le quartier de Borough Market, bondé en ce soir de finale de Ligue des champions. La police a abattu les agresseurs, qui portaient de fausses ceintures explosives, seulement huit minutes après avoir été alertée. Selon un bilan provisoire, sept personnes ont été tuées et 48 blessées, dont 21 dans un état critique. Un Français a perdu la vie dans l'attaque et sept autres sont hospitalisés, dont quatre dans une état grave. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a également précisé qu'un "compatriote est toujours porté disparu".

Parallèlement aux investigations menées par les autorités britanniques, la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentatives d'assassinats en lien avec une entreprise terroriste". Une procédure habituelle en raison de la présence de Français victimes d'un acte terroriste à l'étranger.

Dimanche soir, l'attentat a été revendiqué par Daesh via son agence de propagande Amaq. La première ministre Theresay May avait un plus tôt dénoncé l'"idéologie de l'extrémisme islamiste". C'est la septième fois depuis 2005 que la Grande-Bretagne est frappée par une attaque terroriste, la troisième en trois mois.

Des interpellations dans l'Est londonien

Dimanche matin, la police londonienne a annoncé avoir arrêté 12 personnes à Barking (Est londonien) en lien avec l'attentat. "Des perquisitions sont en cours dans plusieurs lieux de Barking", a poursuivi Scotland Yard dans un communiqué publié à la mi-journée.

À lire aussi
islam
Loi sur les "séparatismes" : des grandes promesses et des débuts difficiles

Des policiers, lourdement armés, se seraient notamment rendus au domicile de l'un des trois suspects abattus lors de l'attentat, selon les informations de Sky News. Quatre femmes auraient également été emmenées par la police, selon un photographe de l'AFP sur place. L'une d'elles se couvrant le visage à l'aide d'un foulard. 

Sky News relaie le témoignage d'un voisin d'un des trois assaillants. Il explique que ce dernier lui avait demandé des informations sur la location de van, alors qu'il était en train de déménager. À l'époque, cela ne lui avait pas paru suspect, explique-t-il à la chaîne de télévision. Le profil des trois assaillants demeure toujours flou à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Nouvelles perquisitions lundi 5 juin

La police britannique a procédé à deux nouvelles perquisitions lundi à l'aube, dans le cadre de l'enquête sur les attaques de Londres samedi soir, et a arrêté "plusieurs personnes", a-t-elle annoncé dans un communiqué lundi 5 juin.

"Aux alentours de 4h15 (5h15 heure française) lundi, les officiers du commandement du contre terrorisme qui enquêtent sur les attaques terroristes de London Bridge ont perquisitionné deux nouvelles adresses, une à Newham et une autre à Barking" (est de Londres), a indiqué la police, ajoutant qu'un "certain nombre de personnes avaient été arrêtées". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Londres Attentat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants