2 min de lecture Ankara

Attentat à Ankara : "Tous les indices montrent qu'il y a une implication de l'État", selon un spécialiste

INVITÉ RTL - Le spécialiste de la Turquie, Samim Akgonul, a indiqué que l'implication de l'État turc dans les attentats d'Ankara n'était pas à exclure.

Vincent Parizot RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Attentat à Ankara : "Tous les indices montrent qu'il y a une implication de l'État", selon un spécialiste Crédit Image : ADEM ALTAN / AFP | Crédit Média : Philippe Robuchon | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon et Ryad Ouslimani

"Tous les indices montrent qu'il y a une implication de l'État même". Samim Akgonul, chercheur au CNRS et enseignant au département d'études turques à l'Université de Strasbourg, n'a pas hésité au moment d'analyser l'attentat d'Ankara qui a fait au moins 95 morts. Les deux explosions, probablement provoquées par deux kamikazes selon le Premier ministre turc, pourraient donc avoir été commanditées par le gouvernement. 

"C'est une impression que l'on a maintenant dans la mesure où il serait impossible, quasiment impossible de perpétrer un tel attentat à un kilomètre du ministère de l'intérieur, à trois kilomètres de la présidence de la république", justifie l'invité de RTL. "Il serait impossible de faire ceci sans qu'il y ait une implication directe ou indirecte de ce qu'on appelle 'l'État profond' en Turquie, qui justement oeuvre contre la paix", argumente le politologue et historien. 

Il se peut effectivement qu'il y ait des cellules plus ou moins dormantes de l'État islamique

Samim Akgonul
Partager la citation

L'attentat qui visait une manifestation contre les combats qui ont lieu au Kurdistan turc, se voulait pacifiste et entendait demander l'arrêt des combats et la paix dans cette région du Sud-Est du pays. "Le 20 juillet 2015 il y a eu un attentat très similaire dans la ville de Diyarbakir, la capitale du Kurdistan en Turquie ", rappelle Samim Akgonul. L'attaque avait fait 39 morts parmi mes manifestants pour la paix. 

Néanmoins, l'implication de Daesh n'est pas à exclure dans les tragiques événement d'Ankara. "Depuis le début de la situation en Syrie, Ankara joue un rôle très ambigu", explique le spécialiste sur RTL. La Turquie a "au départ directement ou indirectement a soutenu l'opposition à Bachar Al-Assad. Et dans cette opposition, la seule force capable d'unir autour d'une idéologie était l'État islamique", souligne-t-il. 

À lire aussi
Pour faire pression sur l'Union Européenne, la Turquie a ouvert ses frontières avec la Grèce, vendredi 28 février 2020. réfugiés
Guerre en Syrie : la Turquie ouvre ses frontières avec la Grèce

La situation en Syrie qui aurait donc multiplié les risques de débordement en Turquie. "Aujourd'hui en Turquie il y a approximativement 2,5 millions réfugiés de Syrie. Parmi ces 2,5 millions il se peut effectivement qu'il y ait des cellules plus ou moins dormantes de l'État islamique. Bien entendu c'est possible", conclue Samim Akgonul.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Ankara Turquie Attentat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants