2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : Salah Abdeslam déjà arrêté en février pour possesssion de cannabis

Salah Abdeslam, suspecté de faire partie de l'équipe de tueurs qui a frappé Paris le 13 novembre, avait déjà été arrêté aux Pays-Bas pour possession de stupéfiants lors d'un contrôle routier de routine.

Salah Abdeslam avait déjà été interpellé aux Pays-Bas
Salah Abdeslam avait déjà été interpellé aux Pays-Bas
martincadoret
Martin Cadoret

Salah Abdeslam, visé par un mandat d'arrêt international pour son rôle présumé dans les attentats de Paris, avait été brièvement arrêté en février aux Pays-Bas pour possession de cannabis. Il s'agissait d'un "contrôle routier de routine", explique la police néerlandaise. Une quantité "limitée" de cannabis avait été retrouvée lors d'une fouille de la voiture. Il avait pu poursuivre sa route après paiement d'une amende de 70 euros, selon la police.

Salah Abdeslam, accompagné d'un de ses frères ainsi que d'une autre personne, roulaient en direction du sud dans une voiture immatriculée en Belgique lorsqu'ils ont été contrôlés sur l'autoroute A27 à hauteur de Gorinchem (centre). La police n'a pas précisé quel frère de Salah Abdeslam l'accompagnait. L'un, Mohamed Abdeslam, a conseillé mardi au terroriste présumé de se rendre à la police après avoir lui-même été brièvement détenu en Belgique. L'autre, Brahim Abdeslam, est l'un des kamikazes qui ont mené les attaques qui ont fait 129 morts.

"Aucune base juridique pour lancer une enquête approfondie"

"Comme le prescrit la procédure, les identités d'Abdeslam et de ses compagnons de voyage ont été soigneusement contrôlées", a précisé la police néerlandaise dans un communiqué. "Abdeslam ne figurait pas dans le système, et il était encore moins question d'un avis de recherche, a-t-elle ajouté. Il n'y avait donc aucune base juridique pour entreprendre une enquête plus approfondie".

À lire aussi
Salah Abdeslam est incarcéré à la prison de Fleury-Merogis (Essonne). terrorisme
Attentat à Strabourg : les précédents cas de traques de terroristes

Aucun lien n'a jusqu'à présent été établi entre les auteurs des attaques et des jihadistes et/ou réseaux jihadistes aux Pays-Bas

Communiqué de la police néerlandais
Partager la citation

Après les attentats, la police belge a émis plusieurs avis de recherche à l'encontre de Salah Abdeslam qui, peut-être lourdement armé, poursuit sa cavale. "Aucun lien n'a jusqu'à présent été établi entre les auteurs des attaques et des jihadistes et/ou réseaux jihadistes aux Pays-Bas", a souligné la police néerlandaise. L'achat et la consommation de moins de cinq grammes de cannabis est tolérée aux Pays-Bas dans les coffee shops. Des millions de Français et Belges, entre autres, se rendent dès lors chaque année dans les coffee shops néerlandais. Certains achètent des quantités plus élevées que celles tolérées aux Pays-Bas, notamment en achetant dans plusieurs établissements. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Terrorisme Pays-Bas
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780551287
Attentats à Paris : Salah Abdeslam déjà arrêté en février pour possesssion de cannabis
Attentats à Paris : Salah Abdeslam déjà arrêté en février pour possesssion de cannabis
Salah Abdeslam, suspecté de faire partie de l'équipe de tueurs qui a frappé Paris le 13 novembre, avait déjà été arrêté aux Pays-Bas pour possession de stupéfiants lors d'un contrôle routier de routine.
https://www.rtl.fr/actu/international/attaques-a-paris-salah-abdeslam-deja-arrete-en-fevrier-pour-possesssion-de-cannabis-7780551287
2015-11-18 11:43:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yYxSbCpPDgA2YqNdtD3CAQ/330v220-2/online/image/2015/1118/7780551409_salah-abdeslam-avait-deja-ete-interpelle-aux-pays-bas.jpg