2 min de lecture Royaume-Uni

Attaques à Londres : le récit d'une soirée d'horreur

Sept personnes, au moins, ont perdu la vie lors de deux attaques dans la capitale britannique, sur le London Bridge et au marché de Borough, samedi 3 juin.

Londres a été la cible d'une double attaque terroriste, samedi 3 juin
Londres a été la cible d'une double attaque terroriste, samedi 3 juin Crédit : Chris J Ratcliffe / AFP
Émilie Jéhanno
Émilie Jéhanno
et AFP

Deux attaques ont ensanglanté Londres, samedi 3 juin, faisant au moins 7 morts et 48 blessés, dont quatre Français. Parmi eux, une femme est très grièvement blessée, son opération a duré toute la nuit, a confirmé Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes et invitée du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI.

Il est un peu plus de 22 heures, heure locale, lorsque les téléphones sonnent chez les services de secours. Des témoins indiquent qu'une camionnette folle écrase des passants sur le London Bridgedans la capitale britannique.

Au même moment, la police reçoit également des premiers signalements à 22h08, précisant que le véhicule a poursuivi sa route vers le sud de la Tamise. Sur place, une journaliste de la BBC assure qu'il roulait à plus de 80 km/h. Les premiers témoins viennent en aide aux personnes heurtées par la camionnette. Une femme a été projetée en l'air par la force de l'impact.  

Le véhicule fou finit par s'encastrer dans la clôture entourant la cathédrale de Southwark, près du marché de Borough. Les trois passagers de la camionnette, armés de couteaux, s'en échappent. Ils se précipitent dans les bars et restaurants du quartier et poignardent au hasard les passants, commerçants et fêtards, présents en nombre en ce samedi soir de finale de la Ligue des Champions. Un membre de la police britannique des Transports a été poignardé au visage et figure parmi les blessés.

Des vestes avec de fausses ceintures explosives

À lire aussi
La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon célébrant la défaite de la cheffe des Libéraux-démocrates Jo Swinson jeudi 12 décembre 2019 Royaume-Uni
L'Écosse en route vers un nouveau référendum d'indépendance ?

Les agresseurs portent des vestes avec ce qui ressemble à une ceinture explosiveElles s'avèrent fausses, afin de susciter davantage la panique. Huit minutes après le premier appel, la police tue par balles les trois assaillants, à 22h16, à l'extérieur du Wheatsheaf, un pub datant du 19e siècle au coin du marché de Borough. Le profil des assaillants reste encore inconnu.

Pour la première fois, les autorités britanniques diffusent un message peu avant minuit, appelant les Londoniens à se mettre à l'abri, à mettre leur téléphone portable en mode silencieux et à appeler la police en cas de besoin. Facebook active son "Safety Check". À 00h25, la police de Londres évoque des "attaques terroristes", Theresa May condamne "un événement horrible".

Ce dimanche 4 juin, à l'issue d'une réunion de la cellule de crise Cobra, la Première ministre dénonce une "idéologie malfaisante de l'extrémisme islamiste" et rend hommage "au grand courage et à la réaction rapide" des forces de police. Elle annonce que les élections législatives du 8 juin sont maintenues. La campagne, suspendue ce dimanche, reprendra lundi 5 juin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Attentat Londres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants