1 min de lecture Kenya

Attaque terroriste au Kenya : "Toutes les 30 secondes un coup de fusil partait", dit une victime française

DOCUMENT RTL - Pauline, une expatriée française de 35 ans, était au centre commercial de Nairobi au moment de l'attaque samedi. Elle raconte.

Des personnes fuient le centre commercial de Nairobi, attaqué par des islamistes, le 21 septembre 2013.
Des personnes fuient le centre commercial de Nairobi, attaqué par des islamistes, le 21 septembre 2013. Crédit : Simon Maina - AFP
Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

La confusion règne, ce lundi matin à Nairobi. Les Shebab somaliens qui ont revendiqué l'attaque du centre commercial menacent désormais d'abattre les otages toujours retenus depuis samedi. Auparavant, une longue fusillade et trois fortes explosions avaient été entendues.

Pauline était sur place au moment de l'attaque, samedi, à la mi-journée. Cette Française de 35 ans, expatriée au Kenya,  a été blessée par balle. "Toutes les 30 secondes il y avait un coup de fusil qui partait", se remémore-t-elle, interrogée par RTL. "Il y en a un qui est passé très près de nous."

L'expatriée se souvient du moment où un membre du commando s'est approché d'elle. "Il est venu derrière, il nous a tous vu, il nous a tous tiré dessus", raconte-t-elle. "On était une quinzaine de personne je crois, la plupart sont morts. Après qu'il nous a mitraillé comme ça, il est reparti. J'étais au-dessus de mes enfants qui, heureusement, n'ont pas été touchés."

Je lui ai dit que j'étais de France, il n'avait pas l'air très content

Pauline, victime de l'attaque
Partager la citation

Deux heures plus tard, l'homme est revenu "en demandant si les enfants étaient en vie parce qu'il laisserait sortir les enfants". "Je lui ai dit que j'étais de France, il n'avait pas l'air très content", poursuit Pauline. "Il m'a dit que les gens [à] qui il voulait le plus de mal c'était les Kényans et les Américains."

À lire aussi
Un avion atterrissant à l'aéroport d'Heathrow, le 21 janvier 2013 Grande-Bretagne
Grande-Bretagne : le corps d'un clandestin, probablement tombé d'un avion, retrouvé dans un jardin

"Ils voulaient d'abord laisser partir les enfants seulement, j'ai discuté avec eux pendant un bon moment", affirme la Française. Elle est finalement sortie, accompagnée de quatre enfants au total.

Deux Françaises sont mortes dans l'attaque, a annoncé l’Élysée samedi. Il s'agit, selon les informations de RTL, d'une mère expatriée et de sa fille d'une vingtaine d'années, qui était venue lui rendre visite pour les vacances.

>
Attaque terroriste au Kenya : "Toutes les 30 secondes un coup de fusil partait", dit une victime française Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Jean-Baptiste Bourgeon | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Kenya Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764745676
Attaque terroriste au Kenya : "Toutes les 30 secondes un coup de fusil partait", dit une victime française
Attaque terroriste au Kenya : "Toutes les 30 secondes un coup de fusil partait", dit une victime française
DOCUMENT RTL - Pauline, une expatriée française de 35 ans, était au centre commercial de Nairobi au moment de l'attaque samedi. Elle raconte.
https://www.rtl.fr/actu/international/attaque-terroriste-au-kenya-toutes-les-30-secondes-un-coup-de-fusil-partait-dit-une-victime-francaise-7764745676
2013-09-23 09:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/v59VpHo1wuu7cWfmU91qpg/330v220-2/online/image/2013/0922/7764731454_des-personnes-fuient-le-centre-commercial-de-nairobi-attaque-par-des-islamistes-le-21-septembre-2013.jpg