1 min de lecture Attentats en Tunisie

Attaque terroriste à Tunis : pourquoi l'attentat revendiqué par l'État islamique surprend les observateurs

ÉCLAIRAGE / REPLAY - Le groupe terroriste État islamique a revendiqué l'attentat du musée du Bardo, à Tunis, qui a coûté la vie à 20 touristes et un Tunisien.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Attaque terroriste à Tunis : pourquoi l'attentat revendiqué par l'État islamique surprend les observateurs Crédit Image : Raphaël Vantard | Crédit Média : Christophe Decroix | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Decroix
Christophe Decroix et La rédaction numérique de RTL

L'attentat de Tunis, au musée Bardo a fait vingt morts dont deux Français et un Tunisien. Il a été revendiqué, jeudi 19 mars, par l'État islamique. Via un message audio, les jihadistes promettent que ce n'est que le commencement de l'horreur pour la Tunisie. Cette revendication a surpris les observateurs, car c'est la première fois que l'État islamique revendique un attentat en Tunisie. Jusqu'à présent, on parlait surtout d'Ansar Al Charia, affilié à Al Qaida au Maghreb islamique.

Jusqu'à 3.000 Tunisiens partis faire le jihad

Cette fois-ci, ce sont donc les hommes de Daech qui revendiquent la tuerie du Bardo dans un message audio de plus de trois minutes. Pour eux, cet assaut contre un musée est "une attaque bénie contre l'un des foyers des infidèles en Tunisie musulmane". Ces jihadistes se félicitent que "deux chevaliers du Califat soient parvenus à assiéger des ressortissants des pays croisés". La voix lisant ce communiqué affirme aussi que ce n'est là qu'un début et que les Tunisiens ne vont jouir ni de sécurité ni de paix.

Entre 2.000 et 3.000 Tunisiens sont partis faire le jihad en Libye, en Irak et Syrie où certains ont rejoint les rangs de l'État Islamique. Depuis, au moins 500 d'entre eux sont rentrés en Tunisie et il existe une sorte de concurrence de l'horreur entre Daech et Al Qaida.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Tunisie Terrorisme Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants