1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attaque terroriste à Tunis : "Il y a eu des défaillances", reconnaît le président
1 min de lecture

Attaque terroriste à Tunis : "Il y a eu des défaillances", reconnaît le président

Dans une interview à "Paris Match", le président tunisien reconnaît qu'il y a eu des "défaillances" dans le dispositif de sécurité de son pays.

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi lors d'un discours, à Tunis, le 20 mars 2015.
Le président tunisien Béji Caïd Essebsi lors d'un discours, à Tunis, le 20 mars 2015.
Crédit : FETHI BELAID / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi admet qu'il y a eu des "défaillances" dans le dispositif de sécurité de son pays, qui ont facilité l'attentat meurtrier du Bardo, dans une interview publiée ce samedi 21 mars sur le site internet de Paris Match.

"Il y a eu des défaillances", reconnaît le chef de l'État, précisant qu'"en amont, la police et le renseignement n’ont pas été assez systématiques pour assurer la sécurité du musée" de Tunis. 

Jamais la Tunisie ne sera gouvernée par la charia

Béji Caïd Essebsi

Béji Caïd Essebsi souligne cependant que les services de sécurité "ont réagi de manière très efficace pour terminer rapidement l’attaque au Bardo, évitant certainement des dizaines de morts supplémentaires si les terroristes avaient pu déclencher leurs ceintures d’explosifs."

Le président affirme également que "jamais la Tunisie ne sera gouvernée par la charia" et qu'elle "demeure un havre de démocratie". L'attaque de mercredi à Tunis, qui a coûté la vie à 20 touristes étrangers et un Tunisien, a été revendiquée par le groupe État islamique (EI).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/