1 min de lecture Syrie

Attaque chimique en Syrie : la Russie dénonce l'armée de Bachar al-Assad

Selon le gouvernement russe, le régime de Bachar al-Assad est responsable de la mort de 72 civils.

Un membre de l'armée gouvernementale de Syrie, le 1er avril 2017
Un membre de l'armée gouvernementale de Syrie, le 1er avril 2017 Crédit : STRINGER / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

Moscou décline toute responsabilité et pointe du doigt Damas. Les autorités russes affirment que l'aviation syrienne est à l'origine du raid aérien qui a tué 72 civils dans la journée de mardi 4 avril. D'après les informations du ministère russe de la Défense, les forces du régime de Bachar al-Assad auraient visé un "entrepôt terroriste" qui contenait des "substances toxiques" près de Khan Cheikhoun (nord-ouest). Le lieu abritait "un atelier de fabrication de bombes, avec des substances toxiques", a affirmé le ministère sans préciser si l'armée syrienne avait frappé volontairement ou par accident cet entrepôt.

De nombreuses victimes ont été retrouvées avec tous les symptômes d'une attaque de type chimique. Selon des médecins sur place, les victimes ont été prises en charge avec des pupilles dilatées, des convulsions, des crises de suffocation et de la mousse sortant de la bouche.

La tragédie a provoqué une vague d'indignation internationale vis-à-vis du régime de Bachar al-Assad, qui dément "catégoriquement" toute implication. "Les groupes terroristes et ceux qui les soutiennent sont responsables d'avoir utilisé des substances chimiques et toxiques et d'avoir été négligents avec les vies de civils innocents", affirme Damas.

Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté un projet de résolution condamnant l'attaque chimique en Syrie et appelant à une enquête complète et rapide, à la veille d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. 

À lire aussi
Drapeau syrien, illustration jihadisme
Terrorisme : un ancien rabatteur de jihadistes français en Syrie devant la justice

François Hollande a également réagi via un communiqué de l'Élysée. Le chef de l'État français veut une réaction internationale "à la hauteur" d'un "crime de guerre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Guerre Moyen-orient
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants