1 min de lecture Angela Merkel

Angela Merkel veut que l'UE puisse rejeter le budget d'un pays membre

La chancelière allemande Angela Merkel a défendu jeudi l'idée de confier au commissaire européen aux Affaires économiques un droit de veto sur les budgets nationaux des Etats membres, dans un discours devant le Bundestag. Quelques heures avant l'ouverture d'un Conseil européen à Bruxelles, elle a affirmé que "certains signes montrent que la Zone euro est en train de se stabiliser".

Alexia Kefalas Journaliste RTL

"Aller plus loin"

"Nous pensons, et je le dis au nom de l'ensemble du gouvernement allemand, que nous pourrions faire un pas en avant en accordant à l'Europe un véritable droit d'ingérence sur les budgets nationaux quand ils ne respectent pas les limites fixées pour la stabilité et la croissance", a déclaré Angela Merkel au Bundestag -, la chambre basse du Parlement allemand -, en appuyant l'idée de confier un droit de veto dans ce domaine au commissaire européen aux Affaires économiques.

"Quand nous aurons un mécanisme capable de déclarer non valide un budget (...), nous serons alors au point où nous aurions bien sûr besoin de quelqu'un au sein de la Commission qui aurait autorité en la matière et il n'y a que le commissaire aux Affaires économiques qui peut faire cela", a-t-elle dit.

"Je sais que de nombreux Etats membres ne sont pas encore prêts à cela, malheureusement (...), mais cela ne change rien au fait que nous allons nous battre pour cela", a-t-elle déclaré, très applaudie.

La chancelière s'en est pris à ceux qui ont immédiatement rejeté cette idée exprimée récemment par le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. "Je suis étonnée que à peine quelqu'un fait-il une proposition pour améliorer la crédibilité (de l'Europe) aussitôt on crie 'ça ne va pas, l'Allemagne s'isole, on ne le fera pas'. Ce n'est pas ainsi que nous construirons une Europe crédible", a-t-elle souligné.

Se prononçant par ailleurs en faveur d'un renforcement du Parlement européen, elle a défendu la création d'un fonds européen destiné à investir dans des projets spécifiques au sein de la Zone euro, qui pourrait être financé par une taxe sur les transactions financières.

Lire la suite
Angela Merkel Politique Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants