1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Alexandra Szacka : "La répression pourrait être sanglante à Hong Kong"
2 min de lecture

Alexandra Szacka : "La répression pourrait être sanglante à Hong Kong"

REPLAY - L'éditorialiste revient sur les manifestations pro-démocratie qui agitent Hong Kong depuis plusieurs jours. Pour elle, on est loin de la fin du conflit, malgré la trêve et les pourparlers.

Alexandra Szacka
Alexandra Szacka
Alexandra Szacka : "La répression pourrait être sanglante à Hong Kong"
00:03:40
Alexandra Szacka : "La répression pourrait être sanglante à Hong Kong"
00:03:36
Alexandra Szacka

La tension reste vive à Hong Kong, malgré l'accord conclu entre les autorités et les militants pro-démocratie pour ouvrir un dialogue. Alexandra Szacka redoute un affrontement violent entre les deux parties. "Le bras de fer entre les autorités de Pékin, qui ont la main haute sur Hong Kong, et les étudiants et les classes moyennes de l'ancienne colonie britannique, touche aux fondamentaux des deux sociétés", décrypte l'éditorialiste. 

Les contestataires exigent la démission du responsable d'administration locale et la tenue de véritables élections à ce poste au suffrage universel pour des candidats librement choisis, pas imposés par Pékin. Une demande jugée inacceptable par le président chinois. 

"Si Xi Jinping cède, il montre sa faiblesse et crée un précédent susceptible de provoquer la contagion, encourageant des mouvements pro-démocratie sur le continent", analyse Alexandra Szacka. Mais s'il va sur la confrontation, il "risque l'effusion de sang, l'opprobre de l'Occident et la fuite des capitaux", poursuit-elle. 

La Chine évalue les risques d'une répression à la lumière du "printemps de Pékin"

Alexandra Szacka

En regardant les événements de Hong Kong, impossible de ne pas penser au "printemps de Pékin" : "Il y a la même soif de liberté, le même courage et la même naïveté qui font la grandeur du mouvement, mais qui risque aussi de causer sa perte".

À lire aussi

La différence, c'est que Hong Kong se trouve en périphérie (et non au cœur du pouvoir). De plus, c'est un centre d'affaires primordial. Une répression vraiment musclée est-elle alors envisageable ? "Il est sûr que les autorités de Pékin évaluent les risques à la lumière de ce qui s'est passé il y a vingt-cinq ans", juge l'éditorialiste.

Elle rappelle cependant qu'après les massacres de l'époque, "les capitaux n'ont pas du tout fui dans un mouvement de haut-le-cœur unanime". Après quelques années de protestations occidentales, ce fut le retour au "business as usual".

"Vous pouvez tous nous tuer !", peut-on lire sur des pancartes brandies à Hong Kong. "Tous, peut-être pas ! Mais suffisamment pour démontrer encore une fois que les petits frissons démocratiques sont et seront encore longtemps des corps étrangers pour l'empire du Milieu".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.