3 min de lecture Harcèlement

Affaire Harvey Weinstein : le producteur va-t-il être expulsé des Oscars ?

L'Académie des Oscars va tenir une réunion de crise pour décider d'éventuelles sanctions contre Harvey Weinstein.

Le producteur Harvey Weinstein, le 24 mai 2013
Le producteur Harvey Weinstein, le 24 mai 2013 Crédit : AFP / Archives, Anne-Christine Poujoulat
Clarisse Martin
Clarisse Martin
et AFP

L'homme sera-t-il expulsé ? Privé de statuettes ? L'Académie qui remet les prestigieux Oscars tient samedi 14 octobre une réunion de crise pour décider d'éventuelles sanctions contre le producteur déchu Harvey Weinstein, accusé d'harcèlement sexuel, agressions ou viol par une trentaine de femmes. Celui qui a longtemps fait la pluie et le beau temps à Hollywood s'est transformé en véritable intouchable depuis la parution la semaine dernière d'enquêtes dans le New Yorker et New York Times révélant ces accusations en chaîne. 

Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Mira Sorvino, Léa Seydoux, Judith Godrèche, Ashley Judd, Rosanna Arquette, parmi beaucoup d'autres, ont brisé l'omerta d'un comportement qui durait depuis plusieurs décennies et qui semblait connu de presque tous à Hollywood, sans que personne n'agisse pour faire cesser les agissements de celui que Meryl Streep a un jour surnommé "Dieu". Quatre femmes, dont Asia Argento et Rose McGowan, l'accusent de les avoir violées. Weinstein a soutenu par l'intermédiaire d'une porte-parole que ces relations étaient consentantes. 

La réunion du conseil d'administration de l'Académie des arts et sciences du cinéma devrait démarrer à 10 heures, heure locale. Une autre institution phare d'Hollywood, le syndicat des producteurs américains, se réunit aussi dans l'urgence à partir de midi et doit envisager "des procédures disciplinaires". 

Harvey et Bob Weinstein ont gagné 81 Oscars

Harvey Weinstein et son frère Bob ont gagné 81 Oscars au cours de leur carrière chez Miramax et la Weinstein Company (TWC), maisons de production qu'ils ont co-fondées, d'après le site de TWC. Harvey lui-même a gagné une statuette de meilleur film de l'année pour Shakespeare in love. L'Académie avait affirmé mercredi que "la conduite décrite dans les accusations contre Harvey Weinstein est répugnante" et avait annoncé sa réunion "spéciale" pour discuter de "toute action nécessaire".  

À lire aussi
arnaque
États-Unis : un acteur hollywoodien accusé d'une arnaque de 690 millions de dollars

D'après Variety et The Hollywood Reporter, il n'y a qu'un membre qui a été expulsé en 90 ans d'existence de la vénérable institution: Carmine Caridi, acteur qui avait fait circuler des copies confidentielles de films retrouvées sur internet. "Je ne pense pas qu'on va lui retirer ses Oscars. Il les a gagné à la loyale et ils n'ont rien à voir avec son comportement de prédateur [sexuel]", estime Sasha Stone, éditrice du site sur les prix hollywoodiens Awards Daily, interrogée par l'Agence France-Presse. Même si l'Académie a dû mettre en place des règles pour gérer les campagnes d'Oscars, car celles de Miramax et TWC étaient réputées trop agressives. 
                                      
Quant à l'expulser ? "Ils ont encore parmi leurs membres Bill Cosby - également accusé d'harcèlement ou viol par cinquante femmes environ - Mel Gibson - qui a fait scandale avec des propos antisémites. Combien d'autres hommes vont voir leur harcèlement sexuel ou pire révélé dans les mois à venir ? Seront-ils tous mis dehors ?", interroge Sasha Stone. 
Et vu les révélations des derniers jours, des acteurs comme Rob Schneider, Emma Thompson ou Léa Seydoux parlant d'un problème endémique, d'autres membres de l'Académie risqueraient de se retrouver sur la sellette. 

Une exclusion inéluctable ?

Sasha Stone pense que l'Académie des Oscars sera contrainte de l'expulser : "Sinon ils vont être submergés par les protestations et la mauvaise presse", et qu'ils pourraient annoncer de nouvelles règles éthiques. L'Académie du film britannique a d'ores et déjà suspendu son statut de membre. L'institution phare d'Hollywood s'était déjà trouvée dans la tourmente ces dernières années à cause d'accusations de discrimination ethniques dans les nominations d'acteurs, sans oublier le fiasco de la dernière cérémonie, où le mauvais lauréat de l'Oscar du meilleur film a initialement été annoncé. 

Le sort de la maison de production de Weinstein semblait en tout cas plus qu'incertain. Les rumeurs de vente ou faillite courraient dans la presse spécialisée et les projets de TWC se défaisaient les uns après les autres. Le réalisateurs vedette Oliver Stone, après avoir d'abord semblé défendre Weinstein, s'est rétracté et s'est retiré d'un projet de série, "Guantanamo", tant que TWC y sera associée. 

Amazon Studio, branche audiovisuelle du géant internet, a confirmé à l'AFP l'abandon d'un projet de série du metteur en scène star David O'Russell ("Happiness Therapy") et continue un autre projet, une série sur les Romanov, sans TWC. Parmi les dernières célébrités à être sorties de l'ombre, la top-model Angie Everheart a déclaré à la radio Klos que le producteur qui était craint du tout-Hollywood l'a forcée à le regarder se masturber sur un yatch. "Je l'ai dit à tout le monde", assure-t-elle. La réponse obtenue: "Oh, c'est juste Harvey". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement Harvey Weinstein Cinéma
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants