1 min de lecture Chypre

Accord final sur un plan de sauvetage pour Chypre

A l'arraché ! Chypre, l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) se sont mis d'accord dans la nuit sur un nouveau programme destiné à résoudre la crise des banques du pays, en échange d'un renflouement international de 10 milliards d'euros.

Les dépôts de moins de 100.000 euros de Laïki seront transférés, selon les termes de l'accord, à Bank of Cyprus, première banque du pays
Les dépôts de moins de 100.000 euros de Laïki seront transférés, selon les termes de l'accord, à Bank of Cyprus, première banque du pays Crédit : AFP / Hasan Mroue
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Sortie de crise en vue pour Chypre
Chypre a trouvé dans la nuit de dimanche à lundi un accord avec ses bailleurs de fonds internationaux pour éviter la faillite et la sortie de la zone euro, au prix de lourdes pertes pour les créanciers de la première banque du pays et la fermeture pure et simple de la deuxième. Une semaine après une première tentative ratée, qui prévoyait l'instauration d'une taxe sur tous les dépôts bancaires, l'Eurogroupe et le FMI ont rectifié le tir en revenant aux règles européennes.

Les dépôts de moins de 100.000 euros de Laïki seront transférés, selon les termes de l'accord, à Bank of Cyprus, première banque du pays. Les dépôts de plus de 100.000 euros, non assurés suivant les règles de l'UE, seront gelés et serviront en partie à financer le renflouement des banques. Les déposants de Bank of Cyprus  risquent de perdre 30% de leurs dépôts au-delà d'un seuil de 100.000 euros, a déclaré lundi le président de la commission des Finances du parlement chypriote.

L'accord "met fin aux incertitudes concernant Chypre et la Zone euro", a assuré lors d'une conférence de presse le chef de file des ministres des Finances des 17, Jeroen Dijsselbloem. Le pays était sous la menace directe d'une coupure des liquidités dès lundi par la Banque centrale européenne (BCE).

Premier versement en mai
Le président chypriote Nicos Anastasiades, qui a négocié pied à pied pendant près de douze heures à Bruxelles s'est dit "satisfait" de l'issue des négociations.

Le plan de sauvetage doit encore être approuvée d'ici mi-avril par plusieurs Parlements de pays de la Zone euro, dont l'Allemagne. Le premier versement de l'aide devrait avoir lieu début mai.

Le parlement chypriote avait rejeté la semaine dernière à l'unanimité un précédent accord, qui prévoyait de ponctionner les dépôts dans les banques chypriotes à hauteur de 6,75% en dessous de 100.000 euros et de 9,9% au-delà, afin de lever au total 5,8 milliards d'euros.

(Avec dépêches)

Lire la suite
Chypre Union européenne Crise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants