5 min de lecture Roland-Garros

VIDÉO - Pigeon, selfie et service à la cuillère, les insolites de Roland-Garros 2015

Tout au long du tournoi français du Grand Chelem, coups de sang et de génie ont fréquemment émaillé les rencontres.

Pigeon, selfie et service à la cuillère, les insolites de Roland-Garros 2015
Pigeon, selfie et service à la cuillère, les insolites de Roland-Garros 2015 Crédit : Captures d'écran / France TV Sport et Eurosport
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

Après deux semaines intenses et remplies d'affrontements magnifiques, ce sont finalement une habituée et un novice qui ont triomphé sur la terre battue parisienne. Chez les femmes et malgré une grippe terrible et des coups de mou répétés, Serena Williams a remporté samedi 6 juin son troisième Roland-Garros, avant d'être rejointe le lendemain par Stanislas Wawrinka, qui a soulevé son premier saladier. 

Mais tout au long des deux semaines de compétition, les services dévastateurs et autres revers magiques ne sont pas les seuls à avoir fait l'actualité du Grand chelem français. À leurs côtés, nombre de séquences insolites, tour à tour drôles, déjantées et inquiétantes ont fait les beaux jours du tournoi parisien. 

Des Français artistes

Ce n'est pas cette année qu'un tricolore triomphera à domicile, malgré les belles performances des joueurs français, Jo-Wilfried Tsonga en tête. Pourtant, les Bleus ont réussi à se faire remarquer pendant le tournoi, grâce à des talents artistiques insoupçonnés. 

En difficulté au second tour face à au coriace Argentin Diego Schwartzman et finalement vainqueur en cinq sets, c'est le showman du cru, Gaël Monfils, qui a été le premier à s'illustrer ainsi. Pour fêter sa victoire, le Parisien a choisi de dessiner un smiley sur le court, clin d'œil en direction d'un site web dont il suit de près l'évolution. 

>
Le smiley de Gaël Monfils sur le court Philippe-Chatrier Durée : |
À lire aussi
Roger Federer à Rome, le 16 mai 2019 Roland-Garros
Les actualités de 6h - Roland-Garros 2019 : "J'ai moins de pression de mon côté", dit Federer

À l'aise comme personne à "Roland", Gaël Monfils n'a d'ailleurs pas manqué de multiplier les séquences gag, pour le plus grand plaisir d'un public conquis. Que ce soit en jurant en créole, en se recoiffant pendant un point ou par des coups somptueux, "la Monf" a évidemment marqué la quinzaine de son empreinte.

Et il a aussi inspiré les autres tricolores et notamment Jo-Wilfried Tsonga. Avec un peu moins de réussite que son comparse, le meilleur Français des deux semaines s'est lui aussi essayé au dessin sur terre battue. Au terme de sa formidable victoire contre Tomas Berdych, le Français a écrit "Roland je t'aime" sur l'ocre. Si la réalisation de l'œuvre a été longue et le rendu approximatif, le court central n'en a évidemment pas voulu à Jo. 

>
Tsonga écrit "Roland je t'aime" sur le court Durée : |

Le service à la cuillère de Virginie Razzano

Malgré un tournoi beaucoup moins réussi, la Française Virginie Razzano s'est elle aussi signalée par un geste inattendu : un service à la cuillère... sur balle de match. À la peine avec sa mise en jeu, la Dijonaise a tenté de surprendre son adversaire paraguayenne, Veronica Cepede Royg, en imitant le coup rendu culte par Michael Chang, déjà à Roland-Garros (en 1989). Si la tricolore a raté son geste, elle s'est finalement imposé après une partie ardue.

>
Roland-Garros : quand Razzano tente un service à la cuillère pour sa balle de match Durée : |

Des raquettes brisée

Des rencontres compliquées, d'autres joueurs en ont aussi connues pendant les quinze jours passés à Roland-Garros, parfois jusqu'à exploser. Le numéro 1 mondial serbe Novak Djokovic en a notamment fait la preuve par l'exemple lors de la finale contre Stanislas Wawrinka. Excédé par la perte du deuxième set, Nole a violemment fracassé sa raquette, vaincu par la frustration.

Dans un autre genre, le Slovaque Martin Klizan s'est distingué au cours de sa défaite contre Gilles Simon. Non content de jeter brutalement son outil de travail, l'homme n'a pas hésité à demander au ramasseur de balle de la lui rapporter, après l'avoir nettoyée bien sûr.

Un selfie dérangeant pour Federer

Un supporter qui rentre sur le terrain, c'est plus souvent l'apanage du football ou du rugby que du tennis, et pourtant. À la fin du premier match de Roger Federer dans le tournoi, un jeune homme a tenté d'enlacer le Suisse pour prendre une photo avec lui, un geste inoffensif qui a pourtant eu le don d'agacer le Maître. Et pour cause, si ce spectateur était apparemment bien intentionné, le monde du tennis reste encore largement marqué par le coup de couteau reçu par Monica Seles, victime d'une forcené descendu des tribunes. 

>
Roland-Garros : Roger Federer repousse un intrus venu faire un selfie sur le terrain Durée : |

Quand les arbitres font des leurs

Personnages clés des plus de 800 matches disputés chaque année porte d'Auteuil, les arbitres n'ont pas oublié de se faire remarquer en 2015. Parmi eux, un juge de ligne a notamment pris de court le pourtant expérimenté Novak Djokovic. Alors que le Serbe affrontait Jarko Nieminem, l'officiel a poussé un hurlement étonnant pour annoncer une balle faute, effrayant presque le joueur tout en déclenchant l'hilarité du public.

>
Un juge de ligne hurle et surprend Novak Djokovic Durée : |

Mais les arbitres n'ont pas seulement amusé les tribunes, ils ont aussi été la cible de la colère des joueurs. En début de tournoi, la Française Alizée Cornet a par exemple pété les plombs à l'annonce d'une balle faute lors de sa défaite contre l'Ukrainienne Elina Svitolina.

D'autres, comme la Suissesse Timea Bacsinszky, ont refusé d'entendre le verdict des officiels, contraignant l'arbitre principal à faire appel à l'un de ses assesseurs pour montrer la marque d'une balle à la joueuse. Une technique dont aurait sans doute dû faire usage l'arbitre du match en Richard Gasquet et Carlos Berlocq. En plein cœur d'une partie acharnée et finalement interrompue par la nuit, l'Argentin a ainsi devancé le juge suprême, effaçant une trace avant que celui-ci ne puisse la vérifier, volant de fait un point au Français

>
Richard Gasquet se fait voler un point par Carlos Berlocq (Roland-Garros) Durée : |

Les chutes d'Ana Ivanovic

Septième joueuse mondiale, Ana Ivanovic s'est elle évitée les coups de sangs lors de la quinzaine, préférant briller par son jeu sur la terre battue française. Vainqueur du tournoi en 2008, elle a même prouvé qu'elle était de retour à son meilleur niveau, ne s'inclinant qu'en demi-finale

Mais si la Serbe a fait étalage de sa technique, elle s'est également distingué par plusieurs chutes impressionnantes, que ce soit contre Svitolina en demi-finale ou plus tôt dans le tournoi face à Ekaterina Makarova

>
Chute d'Ana Ivanovic contre Svitolina Durée : |

Richard Gasquet dans un nuage de plumes

Immense événement de l'année sportive, diffusé partout dans le monde, le Grand chelem de la Porte d'Auteuil est évidemment scruté de toute part par des caméras de télévision. Une situation qui cause parfois des soucis inattendus. Toujours pendant son match contre Carlos Berlocq, Richard Gasquet a ainsi vu un drôle d'événement perturber la partie. 

En début de troisième set, un pigeon s'est coincé dans une caméra aérienne survolant le court. Jusque là rien de bien original, sauf que le volatile si typique du ciel de la Capitale a mis de longue minutes à se dégager du piège, arrosant copieusement de plumes les spectateurs qui l'encourageaient pourtant à grands cris. Du "jamais vu", pour le Français, encore surpris en conférence de presse après le match. 

Les anciens font le spectacle

Mais Roland-Garros, ce n'est pas uniquement l'affrontement des meilleurs mondiaux. En fin de compétition, les géants de la petite balle jaune ont, eux aussi, le droit de venir frapper quelques coups sur les courts de la Porte d'Auteuil, pour le plus grand plaisir du public. Chaque année, Henri Leconte, Mats Wilander ou encore Marion Bartoli viennent ainsi se disputer le trophée des légendes. L'occasion pour eux de rivaliser d'ingéniosité pour amuser les spectateurs. 

Cette année, c'est Guy Forget qui a notamment brillé. En plein double avec le facétieux Henri Leconte, l'ancien capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis a décidé d'aller se rasseoir en plein échange, feignant d'être vexé de ne pas toucher la balle. 

>
Trophée des Légendes : Guy Forget lâche Henri Leconte en plein échange ! Durée : |

Dans les autres affrontements entre icônes des dernières années, la Belge Kim Clijsters a, elle, montré qu'elle n'avait rien perdu de sa hargne. Pendant un double disputé aux côtés de Martina Navratilova, la double finaliste à Paris a envoyé un énorme coup droit dans le dos de sa partenaire, visiblement plutôt amusé par l'incident. Mais c'est évidemment le légendaire Mansour Bahrami qui a illuminé la compétition auteur de quelques gestes insensés et surtout de plaisanteries dont raffolent les gradins parisiens. 

>
Trophée des Légendes - Mais où est passé Pat Cash ? Avec Bahrami bien sûr !
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roland-Garros Insolite Novak Djokovic
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants