1 min de lecture Insolite

Un tribunal roumain déclare un homme mort, bien qu'il soit vivant

C'est l'histoire d'un Roumain parti travailler à l'étranger, et qui se rend compte à son retour qu'il est officiellement mort dans son propre pays.

Jean-Alphonse Richard Un jour sur la terre Jean-Alphonse Richard
>
Un tribunal roumain déclare un homme mort, bien qu'il soit vivant Crédit Image : Adrian ARNAUTU / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

C'est une histoire à mourir debout et qui fait le tour des médias internationaux, même si nous ne sommes pas ici dans la région des Carpates, où on ne compte plus les retours du Comte Dracula, mais devant le tribunal de Barlad en Moldavie. Constantin Reliu est revenu en personne, en chair en en os plaider sa cause. 

Il était parti vivre et travailler plusieurs années en Turquie, quand il est revenu en Roumanie il a appris qu'il était officiellement rayé de la liste des vivants. Il avait été déclaré mort par son ancienne femme. Elle avait indiqué que son époux, qui ne donnait plus signe de vie avait péri en 1999 dans un tremblement de terre. Et voilà Constantin forcé de tenter de prouver qu'il n'est pas mort.

Devant le juge, Constantin a donc essayé de démontrer qu'il était bien revenu de l'au-delà, prêt à se pincer si le tribunal le demandait. Mais malgré cette prestation, le magistrat est resté de marbre, froid comme une pierre tombale avec cette décision : le plaignant aurait dû se réveiller avant. 

Le certificat de décès établi en 2003 devait être contesté dans des délais plus courts. Le recours était trop tardif et Constantin devra s'y faire, il restera mort bien qu'il soit vivant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Insolite Roumanie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants