1 min de lecture Japon

Un économiste japonais préconise de taxer les beaux et de soulager les moches

Takuro Morinaga, économiste japonais réputé, propose un mécanisme plus qu'original pour lutter contre le célibat au Japon (près de 50% des Nippons de 30 à 35 ans étaient célibataires en 2010), relancer la natalité et financer les retraites. Ce spécialiste veut taxer les plus beaux hommes de l'archipel. Il souhaite multiplier leur impôt sur le revenu par deux. En revanche, la facture des plus laids serait réduite de 10%, voire de 20% pour certains.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

La crise n'a pas épargné ces trentenaires japonais célibataires. Leur salaire moyen annuel est passé de 47000 à 28000 euros en dix ans ! De quoi rendre encore plus difficile la phase "séduction" des Japonaises... En effet, ces dernières continuent de chercher le mari idéal, qui est censé gagner deux fois plus qu'elles.

Takuro Morinaga a-t-il une explication à ce phénomène de société ? "Le système de l’emploi à vie s’est effondré dans notre pays depuis l’éclatement de la bulle financière, au début des années 1990 et la pratique du mariage à vie qui était soutenue par ce dernier s’est écroulée à son tour", dit-il dans un entretien au magazine japonais Aera (l'interview a été traduite par le Courrier International).

A l'époque, ajoute l'économiste, un argument revenait souvent : "Même s’il n’est pas très séduisant, il travaille dans une bonne entreprise. Avec lui, tu seras tranquille toute ta vie !"

Alors que reste-t-il à un riche japonais de 30-35 ans, vivant seul, dont le revenu a été amplement grignoté par la crise ? Pas grand chose. Et ce n'est sûrement pas la proposition de Takuro Morinaga qui risque de régler le problème.

"Il s'agit de classer les hommes célibataires en quatre grandes catégories - les beaux gosses, les normaux, les moyennement laids et les laids - et de majorer de 100 % le taux d'imposition applicable aux beaux, ce qui doublerait leur impôt sur le revenu", explique très sérieusement l'économiste.

En taxant les hommes les plus beaux et les plus fortunés, il voudrait créer un électrochoc dans le coeur des Japonaises. Ils seraient moins séduisants et cela permettrait à ceux qui bénéficient d'un portefeuille garni mais qui sont "moches" d'améliorer leur sex-appeal. L'idée est totalement tordue mais a pour finalité de financer les retraites.

Mais comment différencier un homme beau d'un homme laid ? "On créera un conseil d’évaluation de la beauté où siégera un jury composé de cinq femmes tirées au sort, qui devront rendre un jugement à la majorité, comme les jurés dans un procès", affirme Takuro Morinaga.

Lire la suite
Japon Insolite Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7747381520
Un économiste japonais préconise de taxer les beaux et de soulager les moches
Un économiste japonais préconise de taxer les beaux et de soulager les moches
Takuro Morinaga, économiste japonais réputé, propose un mécanisme plus qu'original pour lutter contre le célibat au Japon (près de 50% des Nippons de 30 à 35 ans étaient célibataires en 2010), relancer la natalité et financer les retraites. Ce spécialiste veut taxer les plus beaux hommes de l'archipel. Il souhaite multiplier leur impôt sur le revenu par deux. En revanche, la facture des plus laids serait réduite de 10%, voire de 20% pour certains.
https://www.rtl.fr/actu/insolite/un-economiste-japonais-preconise-de-taxer-les-beaux-et-de-soulager-les-moches-7747381520
2012-04-27 09:47:00