1 min de lecture Faits divers

Sri-Lanka : une nuit en prison pour un bisou à Bouddha

Mauvais souvenir de vacances pour trois trentenaires français au Sri Lanka. Partis sacs à dos sur les épaules au mois d'août pour visiter le pays, ils se retrouvent condamnés à 6 mois de prison avec sursis par la justice sri lankaise. Le délit? Un bisou à Bouddah pris en photo! De retour à Paris l'une d'eux, Cristina, témoigne sur RTL.

"Nous exhortons les Occidentaux à respecter notre culture"

Le Sri Lanka avait dénoncé "l'attitude non civilisée" de ces trois touristes français. Un porte-parole du National Heritage Party (JHU), membre de la coalition gouvernementale, a estimé que le trio, âgé de 26 à 35 ans, avait été insensible aux sentiments religieux de la population de cette île de l'océan indien, à majorité bouddhiste.

Pour les Sri-Lankais, cette statue "est sacrée" alors que les touristes "l'ont profanée", "ceci est un comportement non civilisé", a déclaré Udaya Gammanpila, se référant à la statue d'un Bouddha dans le temple d'Ambekke, situé dans le district de Kandy (centre).
  
"Nous condamnons cette attitude et nous exhortons les Occidentaux à respecter notre culture et à se comporter décemment", a-t-il ajouté.

Faire développer les photos, une mauvaise idée

Leurs photos, dont l'une publiée sur un site internet local montrant une femme blonde approchant ses lèvres de la bouche d'une statue, ont valu aux touristes d'être condamnés mardi à six mois de prison avec sursis par un magistrat de Galle (sud), conformément aux lois locales protégeant les sentiments religieux.

La justice, qui les a également condamnés à une amende de 1.500 roupies (environ 9 euros), a ordonné la destruction des photos mais elle leur a rendu leurs appareils et leurs passeports. Ils ont été laissés libres de circuler et le juge n'a pas ordonné leur expulsion.
  
La police a été alertée de l'incident par l'employé d'un studio de photographie après que les touristes ont voulu faire tirer leurs clichés.
  
"Si nous ne les avions pas arrêtés et condamnés, ils auraient rapporté leurs photos chez eux, les auraient publiées et se seraient gaussés", a commenté un porte-parole de la police.

Lire la suite
Faits divers Insolite Sri Lanka
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants