1 min de lecture Prisons

Seine-et-Marne : le détenu escroquait des personnes âgées depuis la prison

Un homme de 39 ans a extorqué 800.000 euros à ses victimes depuis sa cellule. À l'aide de plusieurs portables, il se faisait passer pour un magistrat ou un policier.

Jean-Alphonse Richard Un jour sur la Terre Jean-Alphonse Richard
>
Seine-et-Marne : le détenu escroquait ses victimes depuis la prison Crédit Image : MEHDI FEDOUACH / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

Direction la prison de Meaux, en Seine-et-Marne, où un détenu est soupçonné d'avoir transformé sa cellule en succursale spécialisée dans l'escroquerie. C'était le bureau des magouilles, pour cet homme de 39 ans. Malgré les barreaux, pas de dépôt de bilan pour sa petite entreprise.Tout au contraire : depuis des mois, à distance, au sein même de la maison d'arrêt, cet escroc chevronné extorque de l'argent à des personnes âgées.

La méthode est toute simple : il repère dans l'annuaire des prénoms et les appelle. Pour son business, il dispose de quatre portables et presque le double de cartes SIM. Au téléphone, classique, il se fait passer pour un magistrat ou un policier. Il alerte son interlocuteur sur un possible détournement de son compte bancaire et finit par obtenir coordonnées et codes secrets.

53 victimes recensées, 800.000 euros de préjudice... L'escroc de la prison de Meaux plaçait ses gains sur des sites de paris en ligne ou virait de l'argent sur les comptes de complices. C'est la fouille de sa cellule qui l'a perdu, avec la découverte des téléphones. Cessation d'activité mais pas de déménagement prévu pour le gérant: il reste en prison. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prisons Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants